Forum RP sur le jeu vidéo en ligne : League of Legends. Jouez votre personnage préféré dans sa vie en dehors de la league. [NC -16]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un rapport de mission dans le deuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Quinn

avatar


Personnage
Rôle: Tireur
Titre: Les ailes de Demacia
Devise: Voler vite pour tuer vite
MessageSujet: Un rapport de mission dans le deuil   Mar 02 Juin 2015, 21:04

La marche était pénible pour Quinn qui était blessée à la jambe gauche, mais c'est pas pour autant qu'elle s'en plaignait. Elle prit une pause plus tôt que prévu pour panser sa plaie la désinfectant et y mettant un bandage pour stopper l'écoulement du sang. Par chance, à quart de chemin, elle croisa un convoi marchand qui était en arrêt pour nourrir les bêtes. Elle demanda alors à l'homme qui dirigeait ce groupe de chariots quel était leur destination, il répondit Demacia. Quinn poussa un soupir de soulagement, elle proposa alors sa défense contre les bandits en échange de la transporter elle et son prisonnier jusqu'à la cité état, ce dernier accepta. Les ailes de Demacia ainsi que leur prisonnier étaient monter dans les chariots qui reprirent la route en direction de la cité de la justice. L'éclaireuse pensa pendant ce long moment au prince et au roi souffrant, suppliant, priant, pour que sa majesté se rétablisse.

Son souhait de parcours calme était réalisé, aucune perturbation sur le chemin, aucune attaque. Elle était pas très en état de combattre et avait la crainte de faillir, mais heureusement, tout a été calme. Ils arrivèrent le lendemain à Demacia en fin d'après midi où à peine arrivée, Quinn haussa un sourcil, elle trouvait le peuple étrange, pas aussi dynamique et joyeux que d'habitude. Certains même pleurait, et c'est là que la demacienne comprit que hélas ses prières n'avait pas porter ses fruits et que le roi était toujours souffrant, peut être même mort pour que les habitants de sa ville soient aussi tristes. Elle accéléra le pas forçant sur sa blessure pour se diriger vers le château.

Arrivée à la demeure royale, elle se présenta aux gardes de l'entrée qui appelèrent des renforts pour emmener le criminel jusqu'à la salle de conseil où son jugement sera appliqué. Le prince avait été prévenu de l'arrivée de Quinn et s'était rendu dans la salle légèrement avant que cette dernière entre dedans. Elle progressa à l'intérieur suivit du voleur enchainé et des gardes qui pointaient leur lance sur lui en cas de toute tentative de fuite ou d'attaque. L'éclaireuse observait de loin Jarvan IV tout en avançant, lui qui était assis sur une des chaise du commandement, la tête posé sur le poing de son bras qui était accoudé sur l'accoudoir du fauteuil, le regard presque vide, les lèvres inexpressives. Elle compris qu'il était dépité et craignait le pire, elle déglutit lorsqu'elle arriva devant lui et fit un salut militaire puis une révérence en posant son genou droit sur le sol.

"Mission accomplie votre majesté. J'ai capturer Shane Conrad vivant comme vous le souhaitez."

Puis elle tenta de se redresser mais chuta à terre à cause d'une vive et aigre douleur à sa blessure à la cuisse gauche, tout en poussant un hurlement de douleur. Cette dernière s'était aggravée et le blanc de son bandage virait au rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvan IV

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: l'Exemple Démacien
Devise: Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance.
MessageSujet: Re: Un rapport de mission dans le deuil   Jeu 04 Juin 2015, 21:10

Cela devait faire trois jours que Quinn et Valor étaient partis en mission, et depuis leur départ, l'état de santé de notre roi ne s'est guère amélioré, c'est même plutôt le contraire. Il m'avait demandé, précisant qu'il ne voulait qu'uniquement moi en sa présence. Je n'ai pas hésité un seul instant et e suis rendu immédiatement dans ses quartiers, seul le médecin de la famille était là, mais comme l'avait souhaité mon père il nous laissa seul dès ma venue. Je me tenais auprès de mon père, assit à ses côtés sur une chaise, tandis que son état l'obligé à tenir la couche. Il était d'un teint cadavérique, et avait perdu énormément de sa prestance d'antan, lui qui était si vigoureux, il était à présent si maigre qu'on le reconnaîtrait à peine.

« - Me voici père.. »

Le fait de le voir dans cette état provoqué en moi à la fois un sentiment d'impuissance, de tristesse et de colère, je ne pouvais rien faire pour arranger les choses et je m'en voulais sincèrement pour cela. Il ouvrit ses yeux et me sourit en me demandant de ne pas m'en faire pour lui, que je suis le prince, et bientôt le roi selon les experts qui ont diagnostiqué mon père. Il sait qu'il risque de mourir d'un moment à l'autre et pourtant il semble en paix et rassuré.

« - Père, vous m'avez éduqué et je n'ai jamais pu vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi. Mais.. j'ignore si je serais un digne successeur. Demacia n'a jamais été aussi prospère que sous votre règne, et si je n'étais pas aussi bon que vous ? »

Mon père s'énerva et haussa le ton, malgré une toux rauque et violente. Il m'interdit de raconter de telle sottise, que le temps viendra et que je saurais gouverner avec sagesse et bonté. Le peuple m’apprécie et ce qui fait une nation n'est uniquement celui qui est au commande de celui-ci, mais bien son peuple. Et tout bon roi a également une femme pour l'accompagner dans cette dure tâche. Il me dit de trouver une femme qui me semblera digne et que j'aimerais du plus profond de mon être. Mon père me tendit la main que je pris délicatement dans la mienne et il me dit de ne pas faire comme lui, en ce qui concernait la relation que j'aurais avec mes enfants, de me comporter plus comme un père qu'un roi.

« - Père.. » Une larme se mit à perler doucement le long de la joue du roi qui ferma les yeux. Il relâcha sa main. « Père ! Docteur venait vite ! »

Le médecin entra immédiatement et s'approcha de mon père pour en savoir plus sur son état, il resta silencieux un moment pour m'annoncer ce que je craignais. Père venait de nous quitter. Je fus anéantit au fond de moi et en état de choc, mais je pus reprendre mes esprits une dizaine de minutes plus tard. J'étais envahis d'un profond sentiment de tristesse. Je venais de perdre mon roi et mon père mais ses dernières paroles me firent comprendre que je ne devais pas me morfondre sur sa disparition, il ne l'aurait certainement pas souhaité.

La nouvelle ne tarda pas à se propager dans le reste de la cité, le roi venait de succomber à sa maladie, de nombreuses personnes furent en état de choc en apprenant la nouvelle, et tous pleurèrent la disparition de notre bon roi. Nous sommes tous en deuil à présent..


Le lendemain matin, j'étais vêtu de noir comme le veut la tradition pour un deuil. Mon visage ne laissait pas paraître le moindre émotion mais au fond de moi-même j'étais en larme. Mais à présent je suis le roi de Démacia, et je me devais malgré tout de ne pas laisser transparaître une telle émotion au peuple. J'en ai profité pour faire un petit tour dans le jardin, même les belles couleurs et les variétés des fleurs n'arrivaient pas à me procurer ma joie habituelle. Ne voulant pas soucier des affaires de la cours pour aujourd'hui j'ai passé toute ma matinée dans ce jardin, tentant de me reposer jusqu'à ce qu'un garde vienne me prévenir du retour de Quinn.

« - Quinn est de retour ? Parfait, je vous en prie allez la chercher et emmenez la juste après dans la grande salle, je vous attendrais. Quant au prisonnier, emmener le aussi. »

Le garde se mit au garde à vous et s'en alla à la recherche de Quinn, me laissant à nouveau seul dans ce grand jardin que père appréciait tant. J'y voyais les moment que j'ai pu passer dans ses lieux en sa compagnie et j'ai remarqué que la plupart du temps père nous poursuivait Garen et moi pour nous mettre une correction. A ces souvenirs j'eu un léger sourire qui se dessina sur mon visage. Ces jours heureux sont bien loin à présent, et ce n'est pas en y pensant que cela fera revenir mon père.

« - Tu nous as quitté à présent, tout comme maman. J'espère que tu as pu la rejoindre et que de là où vous êtes vous veillerais sur moi. » Me dis-je à voix basse en reprenant un air des plus sérieux. « Je vous promets que je ferais en sorte que Démacia soit toujours aussi belle, voir même plus. Et père, je veillerais à trouver la personne qui me rendra heureux et meilleur, comme mère le fut pour vous. Et.. je crois que je sais qui est cette personne.. »

Je me suis relevé et me suis rendu dans la grande salle pour y attendre le voleur et ma chère éclaireuse. Le fait de son retour parmi nous me remplit de joie malgré la situation. Je me suis posé sur le fauteuil, me servant de mon bras comme accoudoir lorsque Quinn entra en compagnie des gardes et du voleur enchaîné. Elle s'approcha et fit une révérence en posant son genou droit à terre. Elle avait bien accomplis la mission que je lui avais confié, j'étais sûr qu'elle y arriverait. Mais lorsqu'elle tenta de se relever elle chuta brusquement et hurla de douleur. Je me suis levé de mon fauteuil et me suis rendue auprès d'elle, et je vis le bandage à sa cuisse virer au rouge.

« - Vous êtes blessée. Docteur venez vite! » Ai-je hurler en direction du médecin avant d'aider personnellement Quinn à se relever et la porter. « Allons soigner votre blessure. » J'ai alors tourné mon regard vers le voleur et mes gardes. « Il n'y a qu'une seule sentence pour ce genre de crime. Tu seras exécuté demain pour avoir volé des trésors royaux et pour avoir blessée mon éclaireuse. Emmenez le dans les geôles. »

Les gardes relevèrent le prisonnier et l'emportèrent avec eux en direction des geôles, quant à moi je me rendis en compagnie du médecin et de Quinn dans le cabinet de notre docteur, en portant Quinn à bout de bras, afin qu'elle puisse se faire soigner. Je finis par la poser sur le lit se trouvant dans le cabinet pour que le médecin puisse s'occuper d'elle.

« - Après cela il va vous falloir du repos Quinn. » Ai-je dis en la regardant droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn

avatar


Personnage
Rôle: Tireur
Titre: Les ailes de Demacia
Devise: Voler vite pour tuer vite
MessageSujet: Re: Un rapport de mission dans le deuil   Ven 05 Juin 2015, 13:50

Accablée par la douleur de sa blessure, Quinn ne fit pas trop attention à tout ce qui se passait. La sensation était plus forte qu'au moment où le voleur avait glisser la lame de son couteau sur sa chair, elle avait aggravé sa plaie. Elle serait les dents pour moins ressentir cette infâme émotion, mais quelque chose de plus puissant vint à la calmer. Elle se trouvait dans les bras du prince. La douleur devenait soudainement plus supportable, car elle était mélangée à du bonheur et une sensation de sécurité, que tout allait s'arranger. Après plusieurs minutes, ils étaient enfin arriver dans le cabinet médical royal et Jarvan déposa l'éclaireuse sur le lit, lui avouant qu'elle aurait besoin de repos.

"Je doit bien vous avouez mon prince que ça ne me ferait pas de mal. Je sais bien que je suis dévouée, mais pas irréfléchie."

Le médecin qui les avaient suivit se rapprocha de Quinn et enleva le bandage souillé pour inspecter la plaie. C'était pas beau à voir, mais pas impossible à soigner. Le docteur déchira la combinaison de la jeune femme pour que sa cuisse soit entièrement visible afin de pouvoir appliquer les soins nécessaires. Il commença par désinfecter à l'alcool ce qui fit gémir de douleur la demacienne, elle avait retenu son cri aussi fortement qu'elle pouvait. Il continua par les sutures, seul le crochet faisait mal mais le fil traversant sa chair était une sensation désagréable faisant grimacer l'éclaireuse. Il termina par un bandage pour protéger la blessure. Il se redressa et conseilla à Quinn d'éviter toute activité physique.

"Voilà Dame Quinn, vous devriez guérir rapidement, on enlèvera les point d'ici une semaine. Surtout éviter de courir ou de marcher à une forte allure."


La demacienne hocha la tête et remercia le médecin.

"Merci docteur, je ne ferait pas de folie, c'est Val qui va pas être content."
Dit-elle en ricanant

Elle pensa soudainement à ce qu'elle avait vu en rentrant à Demacia, le peuple complétement abattu. Elle se tourna alors vers le prince l'expression inquiète sur le visage.

"Mon prince, j'ai trouvé le peuple bien triste en rentrant, que s'est-il passé? Le roi se porte t-il bien?"

Elle ne savait pas si elle avait bien fait de poser cette question, mais être la dernière avertie quand on est une éclaireuse n'était pas normal à son goût. L'héritier eu subitement un regard triste qu'il tentait de dissimuler, mais n'échappa pas à la vue de Quinn. Elle tenta alors de le réconforter en devenant douce et de lui proposer d'être une oreille attentive.

"Vous avez besoin d'en parler? Y a t-il un endroit où vous vous sentez particulièrement bien dans la cité? Cela vous aidera à être confiant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvan IV

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: l'Exemple Démacien
Devise: Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance.
MessageSujet: Re: Un rapport de mission dans le deuil   Ven 05 Juin 2015, 21:41

Je me sentais beaucoup rassuré en entendant Quinn dire qu'elle prendrait du repos, et l'intervention du médecin sur la plaie de l'éclaireuse me permis de souffler un peu et de ne plus vraiment m'en faire. Je me tenais debout juste à côté regardant le médecin s'occuper de la blessure tout en repensant à ce que je venais de faire. J'eus un petit moment de gêne aussi curieux que ça puisse paraître. Je n'aurais pas penser que je prendrais Quinn dans mes bras, elle est aussi légère qu'une plume et vu de plus près elle a un visage plutôt ravissant.

*Quinn est une bien belle femme.*

Je repris mes esprits lorsque le médecin eut terminé son travail et qu'il conseilla une dizaine de jour de repos sans excès physique pour ne pas empirer la blessure. La remarque de Quinn concernant Valor me fit sourire un moment jusqu'à ce qu'elle change de sujet pour se mettre à parler de la situation actuelle à Démacia. Le sourire quitta rapidement mon visage pour laisser apparaître une légère expression de tristesse que j'ai tenté de cacher, mais en vain semble t-il car Quinn l'avait remarqué.

Le médecin s'en alla, pensant qu'il serait préférable de nous laisser en tête à tête. J'ai fais un léger hochement de tête dans sa direction pour confirmer et le remercier de ce geste. A présent je me trouvais seul en compagnie de Quinn. Quelque chose au fond de moi me disait que je pouvais bien me confier à elle, malgré mon rang. Je me suis assis sur le lit à ses côtés, le regard fixant légèrement le sol, comme si je cherchais à fuir son regard.

« - Autant que je vous l'annonce en personne après tout vous le saurez bien assez tôt. » Finis-je par dire en brisant le silence et en posant mon regard sur elle. « Notre bon roi nous as quitté hier.. c'est pour cela que la cité est en deuil. »

Je pris un air complètement désespéré . Un long silence régna dans la salle pendant un instant. J'ai repensé aux dernières paroles de Quinn, concernant un endroit où je me sentirais bien pour que l'on puisse discuter. J'ai eu tellement de visite depuis la mort de père, tellement de personnes qui m'ont présenté leur condoléances et qui m'ont assommés de mots, mais elle est la seule à m'avoir proposer de m'écouter. Cela provoqua en moi une étrange sensation, comme si une profonde douleur guérissait peu à peu.

« - Il y a bien un endroit où je me sens bien si vous voulez bien qu'on s'y rende ? Il s'agit des jardins royaux. J'aime y passer des heures, assis à admirer la beauté de ces lieux tout en réfléchissant. Je pense que c'est l'endroit idéal. Vous voulez bien m'y accompagner ? J'apprécierais.. d'avoir une personne.. à qui me confier. »

Je n'avais jusqu'alors jamais dis cela à quelqu'un et je fus agréablement surpris lorsqu'elle accepta. Je me suis relevé, mais il est vrai qu'au vu de la blessure de Quinn, je ne pouvais pas la laisser marcher comme ça. Je l'ai donc prise, à nouveau, dans mes bras avant de nous diriger vers les jardins. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il n'y avait personne dans les couloirs ni dans les jardins, ce qui ne me dérangeait absolument pas de toute façon. J'en profité pour regarder furtivement Quinn, et plus je la regardais plus je me sentais... gêné. Sans oublier que mon cœur battait de plus en plus vite. Et une fois près du banc, j'ai hésité un petit instant avant de la poser délicatement dessus.

« - Nous y sommes. » Annonçais-je en prenant place auprès d'elle. « Magnifique n'est-ce pas ? J'y venais de temps en temps avec... mon père. »

Tout comme tout à l'heure je suis resté un moment silencieux, baissant la tête et fixant le sol en me posant des questions qui ne cessaient de me tourmenter.

« - Dites moi sincèrement Quinn.. pensez-vous que je ferais un .. bon roi digne de succéder à mon père ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn

avatar


Personnage
Rôle: Tireur
Titre: Les ailes de Demacia
Devise: Voler vite pour tuer vite
MessageSujet: Re: Un rapport de mission dans le deuil   Sam 06 Juin 2015, 20:22

Lorsque le médecin quitta la salle, Quinn était seule en compagnie de l'héritier. Ce dernier s'assis à ses côtés sur le lit pour lui annoncer la triste nouvelle à laquelle l'éclaireuse s'attendait fortement : le roi était mort. Le prince était désemparé et cela perça le cœur de la demacienne. Après un long silence Jarvan IV répondit à la question de Quinn, il appréciait beaucoup les jardins royaux et comptait s'y rendre à présent en la compagnie de la jeune femme sous son accord, celle ci accepta.

"Volontiers votre altesse, par contre je risque d'être un peut lente par ma..." Elle n'eut le temps de finir sa phrase qu'elle fut soulevée par le prince, coupée par la surprise du geste de l'héritier.

Les joues de l'éclaireuse rosirent, elle sentait son cœur battre à vive allure en plus d'une chaleur sur son visage. Comme ci elle était complétement heureuse, mais ce sentiment semblait différent, un sentiment qu'elle n'avait jamais connu jusqu'à présent. Sur le chemin elle resta silencieuse et gardait son regard sur le décor de peur à croiser celui du prince. Une fois arrivés dans les jardins, les demaciens eurent un moment de contemplation, particulièrement Quinn qui ne l'avait jamais vu. Elle resta stupéfaite, se laissant portée tout en observant attentivement la magnifique végétation. Puis elle fut sortie de ce passage de prospérité lorsque Jarvan la déposa sur un banc de marbre blanc, où il s'assit à son tour à côté d'elle tout en lui demanda si cet endroit n'était pas resplendissant.

"Je confirme, c'est magnifique. Je comprends bien pourquoi vous aimez bien cet endroit."

Quinn était concentrée plus sur le paysage que le prince à ce moment là, et elle s'en voulut lorsqu'elle fut sortit de sa rêverie par une question du prince. Était il fait pour régner sur Demacia? La jeune femme prit une inspiration et répondit avec franchise ce qu'elle pensait de lui.

"Sincèrement, vous êtes quelqu'un de très diplomate, ce qui fait que l'on a pas à avoir peur d'avoir des conflits inutiles avec vous. Vous êtes un très bon stratège donc nous n'avons pas de soucis à nous faire pour les batailles contre Noxus. Votre majesté est également modeste et généreuse, vous préférez utiliser la monnaie royale pour améliorer la vie au royaume et non pour votre propre confort. "

Elle prit une légère pause et repris.

"Vous êtes courageux, ferme et flexible à la fois et vous savez travailler en équipe. Vous avez fait preuve de toutes ces qualités nécessaires à diriger sur le champ de bataille."

Elle tourna sa tête vers le visage du prince et lui offrit un sourire.

"Mais surtout vous croyez en votre peuple, ce qui est très important."

Elle se souvint de ce moment où elle l'avait rencontrer pour la première fois où elle l'avait protéger d'une attaque contre Talon, le célèbre assassin noxien. Elle était une simple villageoise de la campagne demacienne et un simple fait d'arme de protection avait suffit à convaincre le prince qu'elle avait du potentiel, contrairement aux autres soldats et commandants de Demacia. Cela lui a apporter un respect plus profond voir même une admiration envers Jarvan. Elle conclut la discussion avec des mots simples.

"Donc oui, pour moi vous avez toutes les compétences pour être roi, et je doute fort que le peuple demacien ne soit pas de mon avis."

Elle sourit légèrement, espérant avoir été suffisamment franche et délicate à la fois pour remettre d'aplomb le futur roi de Demacia. Puis elle ajouta :

"Puis pour ce qui est du roi, je ne sais que dire votre majesté, à part que je suis sincèrement navrée et que si vous avez besoin de quelqu'un pour combler ce vide je serais toujours là."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvan IV

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: l'Exemple Démacien
Devise: Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance.
MessageSujet: Re: Un rapport de mission dans le deuil   Dim 07 Juin 2015, 21:22

L'endroit lui plaisait, autant que moi je l'ignore, mais elle trouvait les jardins royaux sublimes. Mais chose curieuse, je n'avais jusqu'à présent jamais autant apprécié cet endroit qu'aujourd'hui. Elle finit par répondre avec sincérité à ma question, elle y répondit avec beaucoup d'assurance malgré la difficulté de celle-ci, à croire qu'elle avait prévu l'éventualité que je lui pose cette question. En tout cas toutes ses paroles me rassurèrent et me donnèrent confiance en moi-même et à mes capacités. Mais toutes les énumérations de mes qualités de sa part me procuraient une curieuse sensation, un sentiment à la fois de gêne et de curiosité. Et une chose me parcourra l'esprit, une chose dont je pense lui parler.

« - Je vous en remercie Quinn, vos paroles me vont droit au cœur. »

Je me souviens parfaitement de notre première rencontre, et de mon face à face avec Talon, cet assassin de Noxus, sans l'intervention de Quinn ce jour là, je ne sais pas ce qu'il en serait aujourd'hui. Je dois beaucoup à cette jeune femme. J'ai porté mon regard vers la végétation et pris une profonde inspiration, en repensant à ce qu'elle m'avait dit concernant le peuple de Démacia.

« - Il est vrai que je crois en mon peuple, car chacun d'entre-eux, peu importe qui il ou elle peut bien être le mérite. Tu en es le parfait exemple Quinn, tu n'as pas hésité à me sauver malgré cet assassin des Du Couteau. Merci.. »

Je fus assez gêné par ce que je venais de dire. Je venais de passer du vouvoiement envers Quinn au tutoiement me disant que cela nous aiderait certainement à nous rapprocher, et surtout, parce que je n'apprécie pas particulièrement que mon status de prince.. où plutôt roi à présent, installe une sorte de barrière entre moi et mes proches.

« - Excuse moi, je me suis sans doute un peu emporté. » J'ai poussé un léger soupir en admirant à nouveau les fleurs du jardin. « Tu sais, aucun jardinier n'a le droit de s'occuper de cette partie des jardins royaux, père s'en occupait personnellement. »

Mon regard s'est alors peu à peu gorgé de tristesse en repensant aux souvenirs que pouvait représenter cet endroit. Ce jardin, c'était ma mère qui s'en est occupé la première, qui l'a embellit jour après jour, à sa mort père fut vraiment dévasté et pour rendre hommage à sa mémoire il s'occupa à son tour de cet endroit jour après jour. Malheureusement, cet endroit va sûrement mourir à présent car je ne sais pas comment m'occuper d'un jardin..

« - Perdre une personne qui nous est cher est toujours difficile. J'ai perdu ma mère et mon père, et toi ton frère. » Je me mordis les lèvres aussitôt. « Oh ! Pardon.. Je n'aurais pas dû.. »

J'ai détourné mon regard de Quinn, elle comprenait parfaitement ce que je pouvais ressentir je pense, mais je n'avais pas à lui rappeler un souvenir aussi douloureux. J'ai été idiot sur ce coup là et je m'en voulais sincèrement pour cette bêtise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn

avatar


Personnage
Rôle: Tireur
Titre: Les ailes de Demacia
Devise: Voler vite pour tuer vite
MessageSujet: Re: Un rapport de mission dans le deuil   Lun 08 Juin 2015, 20:40

Quinn eu un sourire lorsqu'elle entendit les remerciements du demacien au sujet de ses paroles, elle avait réussit à réconforter le prince de pars son honnêteté et n'en était qu'heureuse. Alors qu'elle était en train de fixer son regard sur un magnolia fleurit, elle le porta sur Jarvan lorsqu'il lui parla de leur première rencontre, mais surtout qui la tutoyait soudainement. Elle eu un blocage quelques temps mais se remit à penser au plus important. La protection du prince contre ce turpide assassin de la famille Du Couteau, ce fait d'arme dont elle la plus fière et qui lui a offert la confiance de l'héritier, qui part la suite lui donna une mission qu'elle accomplie avec brio et lui offrit donc la confiance du peuple tout entier.

"Je n'ai fait que mon devoir votre altesse. Même si je n'était pas encore sous vos ordres, comme n'importe quel bon demacien je risquerais ma vie pour sauver la votre."

Il s'excusa par la suite pour le tutoiement, Quinn hocha négativement la tête tout en souriant.

"Ne vous en faites pas mon prince, cela ne me dérange pas que vous me tutoyez."

Après un léger soupire, Jarvan IV entama nouveau le sujet du jardin, et plus précisément que c'était le roi en personne qui s'occupait de cette partie de verdure. Quinn ignorait totalement que le roi pratiquait la jardinerie et cela l'étonna même, mais elle changea vite son expression surprise par un air de compassion lorsqu'elle aperçu le regard triste du demacien. Celui ci avoua subitement qu'il était difficile de perdre un proche, et cita par la suite la mort de Caleb. L'éclaireuse eu sur le coup une douleur à la poitrine mais inspira fortement pour la faire partir et récupérer son sourire afin de rassurer Jarvan et lui faire comprendre qu'elle avait passé cet obstacle à présent.

"Il n'y a pas de soucis votre majesté! Vous savez, il y a plusieurs remèdes pour supporter la douleur de la perte d'un proche." Elle fit une pause. "Mais personnellement, je trouve que le meilleur est celui où quelque chose ou quelqu'un comble ce vide que vous a imposé la mort."

Elle posa son regard de nouveau sur le magnolia et continua de parler.

"Lorsque je suis revenue sur les lieux du décès de mon frère, j'ai rencontrer Valor qui était blessé. Je me suis occupé de lui, et au fur et à mesure, mes liens avec cet aigle m'ont empli ce vide de bonheur. Et j'ai de nombreuses fois reconnu Caleb en lui, c'est comme ci il avait ressuscité dans cet animal."

Elle soupira tout en sortant de sa botte la dague de son frère jumeau où il était gravé dessus son nom : « Caleb » avec les mots : « Pour Demacia », où elle caressa l'arrête centrale.

"C'est peut être lâche comme solution, mais c'est la seule que j'ai trouver efficace pour ma personne. Puis j'ai également cette dague en souvenir, qui était la sienne, je la garde précieusement et je m'en sert également pour combattre afin de lui donner sa part d'honneur si il me voit de là haut."

Elle repensa soudainement à sa dernière mission, où cette dague qui était bien cachée l'avait sauvé des griffes du voleur.

"En tout cas je lui doit beaucoup à cette arme, elle m'a sauvé lors de ma mission à Jahara. Sans elle, je ne serais pas revenue..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvan IV

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: l'Exemple Démacien
Devise: Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance.
MessageSujet: Re: Un rapport de mission dans le deuil   Mer 10 Juin 2015, 21:20

J'avais compris que le fait de remettre sur la table le sujet concernant la mort de Caleb avait profondément marqué Quinn, malgré un effort pour cacher sa douleur j'ai parfaitement compris que sous son sourire elle souffrait, et rien de bien étonnant après tout. Quelle personne ne souffrirait pas de la perte d'un être cher ? A ce niveau on se comprenait parfaitement. Mais je ne fis aucune remarque et l'écouta avec grande attention. Elle avait grandement raison sur le meilleur moyen de combler ce vide en soit qui résulte d'une telle perte, une personne qui comblerait ce vide est la meilleure des solutions, l'ennuie c'est que la plupart du temps c'est très difficile de trouver la bonne personne.

Je pensais au frère de Quinn, j'aurais bien aimé apprendre à le connaître, voir quel genre d'homme il pouvait être, mais au vue de l'affection que Quinn pouvait lui porter, et de ce qu'elle a pu me dire sur elle, il aurait fait un excellent soldat de Démacia. Hélas, le destin n'en a pas décidé ainsi. Je repris mes esprits lorsqu'elle se mit à me parler de sa première rencontre avec Valor, ce qui me permis de comprendre un peu mieux la situation actuelle de ma chère éclaireuse. Ainsi donc Valor est celui qui a comblé ce vide chez elle.

Quinn sortit ensuite une dague, qu'elle me montra et m'annonça comme étant celui de son défunt frère. Je compris alors que cette objet avait une énorme importance à ses yeux, qu'elle devait y tenir autant qu'à sa vie. Lorsqu'elle finit de parler je lui ai délicatement prit la main avec la mienne, puis j'ai posé mon regard dans le sien avant de sourire légèrement.

« - Ce n'est en rien lâche Quinn, tu as souffert et tu souhaites simplement atténuer cette souffrance, c'est tout à fait normal. Valor est la personne qui a su combler cette sensation de vide en toi, et mon père savait parfaitement que je souffrirais aussi de son absence, je comprend mieux pourquoi il m'a demandé cela lorsqu'il m'a déclaré ses dernières paroles.. »

Je suis resté songeur un moment, en repensant à ce que mon père m'avait dit, concernant le fait de me trouver une femme pour me rendre heureux et me permettre de fonder une famille, il avait tout prévu semble-t-il. J'ai porté mon regard vers le magnolia non loin devant nous, sans lâcher la main de Quinn, avant de reprendre parole.

« - Père m'a suggérer de me trouver une épouse. Je pense savoir qui pourrait convenir parfaitement. J'espère seulement que cette personne accepterait d'avoir pour époux un homme comme moi. » Ai-je déclaré en riant. « En tout cas je te remercie Quinn pour m'avoir servis d'oreille attentive, je me sens plus en paix avec moi-même. J'aimerais t'inviter à un dîner en tête à tête si tu acceptes pour t'en remercier ? Valor peut venir si tu veux bien sûr. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quinn

avatar


Personnage
Rôle: Tireur
Titre: Les ailes de Demacia
Devise: Voler vite pour tuer vite
MessageSujet: Re: Un rapport de mission dans le deuil   Ven 12 Juin 2015, 22:14

Quinn se surpassait, elle faisait son maximum pour ne pas craquer en se souvenant de la scène de la mort de son frère. L'éclaireuse faisait également tout son possible pour chasser de ses esprits ces violentes et perturbantes images. Puis quelque chose lui ôta tout cela de la tête, une sensation de douce chaleur qui entoura sa main. C'était celle du prince qui l'avait saisit. Quinn n'en croyait pas ses yeux, son altesse qui est aussi... entreprenante et proche avec elle? Elle leva son regard qui se plongea involontairement dans celui de l'héritier et ce dernier ce mit à la rassurer. La jeune femme qui avait une certaine attirance pour le futur roi de Demacia était aux anges. Mais lorsqu'il lui dit que le défunt roi avait prononcer avant sa mort certaines paroles qu'il comprit, sa curiosité l'envahit., et le silence qui suit la fit grandir. Mais ce n'était point ce qui l'interpela le plus, c'était la main de Jarvan, qui était toujours fusionnée avec la sienne. Le cœur de la demacienne battait la chamade et une certaine chaleur couvrait sa poitrine et ses joues. Puis le prince repris la parole, prononçant enfin ce que son père lui avait dit, qu'il s'agissait de trouver une épouse, mais lorsque qu'il annonça qu'il savait qui cela pouvait être, le rêve de Quinn se stoppa net. Qui cela pouvait-il bien être? Shyvana? La femme-dragon qu'il a rencontré lors de son épopée et dont certaines rumeurs tournes? Luxanna? La mage surdouée de sang bleu? Elle n'avait aucune conclusion à ses hypothèses et cela lui fit sentir de la colère, mais ce n'était pas aussi fort que ce sentiment qu'elle n'avait jamais connu jusqu'à présent, celui de la jalousie. Elle trouva les mots du demacien un peut exagérés sur le fait que cette personne voudrait de quelqu'un comme lui.

"Vous y allez fort mon prince. Moi je trouve que vous ferez un parfait époux si vous traitez votre femme de la même manière que votre peuple, attentionné et protecteur."

Jarvan IV remercia l'éclaireuse qui se préparait à dire qu'elle en était honorée et ravie jusqu'à ce qu'elle entende qu'il voulait l'inviter à diner. Surprise, elle rougit légèrement, mais se repris pour annoncer sa réponse positive.

"Je vous en pris votre majesté, et... même si cela me rend un peut confuse, je ne peut qu'accepter votre invitation. Mais je doute que Val appréciera cela, il a horreur de l'ennuie. Je pense qu'il préférera rester à la maison."

Elle se leva du banc avec difficulté mais en douceur, même si à contre cœur cela força le prince à lâcher sa main. Puis elle s'inclina avant de déclarer son départ à l'héritier.

"Si vous me le permettez votre altesse il faut que je rentre. Valor doit justement s'impatienter. Mais surtout, si vous avez de nouveau besoin d'être écouté, vous savez à quelle porte frapper. Au revoir."

Quinn prit une marche lente et légèrement boiteuse pour ne pas rouvrir sa plaie à la cuisse, afin de quitter les jardins royaux. Elle retrouva Valor à l'entrée de la salle de trône où celui ci se mit à glatir de colère et à agiter furieusement des ailes. La demacienne soupira.

"Désolé Val, mais le prince avait besoin de moi. Allez! On rentre!"

Le duo prirent le chemin vers leur maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un rapport de mission dans le deuil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un rapport de mission dans le deuil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le rapport de mission 1 de sg1
» Un rapport de mission = une promotion ? [PV Urio]
» Rapport de Mission
» Mission dans la ville de Shell !
» Rapport de Mission # 012524-GJHZE-425

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life of Legends - RP LoL :: RPG :: Demacia :: Chateau de Jarvan III-
Sauter vers: