Forum RP sur le jeu vidéo en ligne : League of Legends. Jouez votre personnage préféré dans sa vie en dehors de la league. [NC -16]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahri

avatar


Personnage
Rôle: Mage
Titre: The Nine-Tailed Fox
Devise: Don't you trust me?
MessageSujet: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Mer 25 Nov 2015, 20:13

La journée avait été particulièrement bizarre pour la renarde. Du moins, de son point de vue… Rien ne lui était tombé dessus si ce n’est qu’elle avait effectué une petite chasse au courant de l’avant-midi. Elle se promenait d’un pas lent dans les rues d’une ville quelconque d’Ionia quand il avait attiré son attention. Il était là pour elle ne se souvenait plus quelle raison et elle regardait les gens qui passaient devant lui sans le remarquer ni faire attention à lui, mais elle l’avait vu. Elle l’observa ainsi pendant un moment avant de décider qu’il serait sa prochaine victime. Son jeu prit finalement place. Leurs regards s’étaient croisés et elle lui avait souri. Elle avait soutenu son regard quelques instants avant de s’approcher de lui. Une main sur son torse ou glissant le long de son bras, un rire séducteur, l’une de ses queues le frôlant légèrement, un regard enjôleur. Elle l’avait envouté sans problème. Sous l’effet de son charme, il l’avait suivie dans une ruelle non loin de là sans poser de question. La renarde joua encore un moment avec lui avant de décider que c’en était assez. Elle aspira son essence et quand le moment d’euphorie fut passé, cet étrange sentiment reprit de nouveau le dessus sur elle… Le remords encore une fois… Elle était penchée au-dessus du corps de l’homme, immobile, alors qu’elle se sentait coupable encore une fois. Elle reprit ses esprits au bout de quelques minutes et regarda autour d’elle pour s’assurer qu’elle n’avait pas été vue avant de s’enfuir hors de la ville. À quoi avait-elle pensé? Et surtout en plein jour!

Sa course s’arrêta beaucoup plus loin. Tiraillée entre son rêve et ce qu’elle devait faire pour y parvenir, elle ne se souvint plus vraiment quelle route elle avait prise. Au bout de plusieurs minutes de course, elle se retrouva à l’orée d’une forêt qui lui était totalement inconnue. Situé au pied d’une montagne, l’endroit dégageait une certaine sérénité. La nature avait toujours eu pour effet de l’apaiser et elle s’engagea encore un peu plus loin dans le boisé qui s’étendait devant elle. Ahri finit par s’arrêter au bout de quelques mètres, elle avait trouvé son bonheur. Un grand chêne se dressait là, une étendue de mousse à ses pieds. La renarde sourit en coin avant de s’approcher et de poser une main sur l’écorce de l’arbre. Elle s’adossa contre l’arbre et se laissa glisser jusqu’au sol. Elle finit par s’endormir sans vraiment s’en rendre compte, ses queues la couvrant comme une couverture.

C’est le craquement d’une branche qui la réveilla. En alerte, elle ouvrit les yeux et attendit quelques instants pour s’assurer qu’elle n’avait pas rêvé. Le bruit se reproduit à nouveau, quelqu’un approchait. Sans perdre une seconde de plus, elle s’élança pour agripper une branche basse et grimpa un peu dans l’arbre pour se camoufler. De plus, à cette hauteur, elle avait une vue en périphérie. Les pas se rapprochaient lentement. Elle se demandait si quelqu’un avait bien pu la suivre jusqu’ici… Les pas se rapprochèrent encore un peu et elle put enfin voir qui se dirigeait vers elle. C’était Lee Sin. Ahri se retint de soupirer pour ne pas se faire remarquer. Elle n’avait pas vraiment envie d’une prise de bec avec lui… Sa journée avait été bien assez remplie selon elle, aussi bien ne pas en rajouter. Tapie dans l’ombre des branches, elle essayait de rester totalement calme et ainsi passer inaperçue aux sens du moine, du moins c’était ce qu’elle espérait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Sin

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Moine aveugle
Devise: La douleur ne soigne pas le coeur, mais elle affute l'esprit
MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Mer 25 Nov 2015, 22:06

     Perdu au milieu de nulle part, à l'ombre au pied d'une montagne et voisine à une forêt intacte et vierge de l'occupation humaine, hormis le monastère qui régnait ici, seul la nature était présente. Ce bâtiments, datant de l'époque des premiers moines étaient à l'abandon jusqu'à ce que Lee demande à avoir un endroit exporté du monastère Shojin affin de parfaire son entraînement seul et loin de tous. Il n'était pas forcément aimé des autres moines, ce qui peut paraître étonnant quand on sait qu'il a libérer Ionia des mains de Noxus avec son acte que tout le monde qualifié de révolte, d'opposition alors qu'en vérité, d'une vérité qui n'ai connu que de lui ai son maître, ce brasier était une action bien plus forte et profonde qu'une opposition. Mais pour en revenir à l'intérêt que porte les frères moine de l'homme aveugle, ils ne le portent pas dans son cœur car ces derniers pensent qu'il est le favori du grand maître du monastère. En effet, c'est lui qui a personnellement entraîner Lee aux arts martiaux, à la méditation, à tout ce qui fait de lui aujourd'hui un moine respectable et respecté. L'aveugle ne voulait pas vivre avec cette tension quotidienne qui l'entourait et s'était donc retiré dans ce monastère à l'écart de toute villes, villages, lui offrant un endroit paisible propice à ces exercices, autant physique que psychique. Le moine s'entraînait encore et inlassablement dans la salle qu'il avait réservé à cette effet, entretenant sa forme sportive et sa musculature presque tout les jours. *198 … 199 … 200* Après avoir finit sa série de pompe sur la main droite, il passait sur la gauche, à ce stade, cet exercice signait la fin de son entraînement quotidien. Des perles de sueur tomber ici et là du corps de l'homme, contrairement à ce que l'on peut croire, il s'imposer des exercices strictes et difficiles, réservant ce qui était le plus facile pour détendre ces muscles, les pompes à une main étant son exercice le plus simplet. Une goutte pendait au bout de son nez, avant se céder et d'aller au contact du sol, dans un ultime effort qui signait la fin de sa série, l'aveugle se releva aisément et prit une serviette pour s'essuyer un peu. Il réfléchit quelques instants et décida de se rendre au point d'eau non loin pour se nettoyer et se rafraîchir.

     Après avoir prit des affaire de rechanges … Enfin un pantalon de rechange vu qu'il ne portait rien sur le torse, il sortit du bâtiment qui semblait endormi depuis des années et entra dans la forêt paisible ou les seules choses qu'il pouvait entendre était le bruissements des feuilles et le chant des oiseaux cherchant à attirer une quelconque femelle. Les bruits des pas calmes du moine étaient assourdi par l'herbe abondante, un léger vent se faisant sentir, mais loin d'être désagréable, il était frais et chaleureux en même temps. Zigzagant aux travers des arbres, le moine atteignit finalement un petit point d'eau ou quelques animaux buvaient tranquillement, malgré le tempérament paisible et doux du moine, ils partirent en gambadant dès que celui-ci s'approcha. Il rit doucement, se disant que si le monde entier pouvait être aussi calme, tout serait plus facile. Il se dévêtit et plongea son corps dans l'eau, procurant une sensation de bien être indiscutable. L'eau fraîche détendit les muscles encore chaud de l'aveugle et ce dernier se laissa aller dans l'eau, il savait qu'il ne pourrait rien lui arriver, pas en cet endroit. Après être rester de longues minutes à savourer ce moment de tranquillité, Lee sortit de l'eau et se laissa sécher en lavant les habits qu'il portait auparavant. Il savait que l’exhibition en ce lieu ne posait problème, en effet il était le seul homme à venir ici, et ceux depuis des années, il n'a jamais rencontré dans cet forêt, que des animaux. Une fois sa tache finit, il se rhabilla et se dirigea vers son monastère, après tout cela un bon repas lui occupait déjà l'esprit.

     Le chemin du retour fut tout aussi paisible, les mêmes bruissements, des chants d'oiseaux différent mais tout aussi agréable à l'écoute, tout ces sens étaient focalisé sur ce qui l'entourait. Cependant il avait prit un autre chemin pour rentrer, passant près d'un pommier afin de ramasser quelques uns de ces fruits qui plaisaient particulièrement au moine, comme si elle avait quelque chose de plus par rapport aux autres pommes. Ce dernier se trouvait en face d'un chêne qui avait sans aucun doute le double d'âge de tout les autres arbres et qui dégageait une sensation paisible, étrangement, Lee avait du respect pour cet arbre qui s'imposait ici malgré tout ce qu'il a dut vivre. L'aveugle aussi était encore debout malgré sous lourd passé, cela l'étonnait lui même. Alors qu'il approchait de son arbre fruitier, quand il se sentit observer. Il se retourna et pendant un instant, plaisanta tout seul en se disant que c'est le chêne qui posait son regard sur le visiteur mais il sentait autre chose. Il s'approcha doucement du gros arbre et en fit le tour, ces sens en alerte, il le sentait, il n'était pas seul en ce lieu.

« Montre toi, je ne te veux pas de mal »

Aucune réponse, et pourtant, cette sensation désagréable de quelqu'un qui vous observe dans l'ombre se faisait de plus en plus forte. Le silence devenait pesant, était-il le chasseur ou le chassé ? Il connaissait trop bien cette forêt pour se faire des idées, il en avait la conviction, quelqu'un jouait avec lui en ce montrant pas. Puis du mouvement dans une branche fit sursauter Lee, et un oiseau sorti du feuillage en gazouillant. Le moine sourit et retourna à son activité, il c'était méfier d'un simple oiseau. Alors qu'il s'éloignait, les sens toujours au qui vive, il entendit un soupire, presque imperceptible pour qui n'y fait pas attention mais l'aveugle à cause de sa cécité avait ces quatre autres sens bien plus développées que les gens normaux. Il se retourna vers l'arbre et prit un voix portante.

« Descend de là, je t'ai dis que je ne te veux pas de mal, je suis ici par hasard. »

Une silhouette se laissa alors tomber de l'arbre, gracieusement, et à sa façon de se tenir, Lee n'hésita pas un instant sur le fait que son interlocutrice était une femme. Il s’apprêtait à sourire et engageait la conversation quand il perçut quelque chose en mouvements derrière elle. Son air devint alors plus amère, moins docile, pas besoin de percevoir mieux que cela pour deviner que neufs queues s'élançaient élégamment derrière le dos de celle qui se cachait depuis tout à l'heure. Lee se mit face à elle et croisa les bras, prenant un air beaucoup moins amicale et ne la laissant pas prendre la parole.

« Ahri, quel étonnement de te rencontrer ici, je pensais être calme sans que personne ne vienne me déranger et encore moins une criminelle. Tu viens te réfugier ici après avoir fait une autre de tes victimes. Tu souilles ce lieux et sa pureté rien que par ta présence renarde, déguerpit et j'oublierai peut être notre rencontre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahri

avatar


Personnage
Rôle: Mage
Titre: The Nine-Tailed Fox
Devise: Don't you trust me?
MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Jeu 26 Nov 2015, 00:56

La renarde était toujours perchée sur sa branche, complètement immobile, son souffle presqu'imperceptible. Son regard ne quittait pas le moine alors qu'il s'approchait d'un pommier non loin du chêne qu'elle avait pris pour refuge. Soudain, son attitude changea. Il se retourna vers le chêne et s'en approcha. Ahri retenait presque son souffle pour qu'il ne puisse capter aucun bruit venant d'elle. Elle l'observa faire le tour de l'arbre avant que sa voix ne s'élève dans la quiétude tu lieu. La femme sursauta presque, mais n'émit aucun son ne pouvant trahir sa présence. Comme si elle allait sortir de sa cachette aussi facilement! La renarde esquissa un sourire et continua de l'observer. Il ne semblait pas vraiment vouloir lâcher le morceau, il savait qu'il y avait quelqu'un ou quelque chose de caché dans les branches de ce vieux chêne. S'il voulait qu'elle descende de là, il devrait venir la chercher lui-même! Mais présentement tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il quitte cet endroit au plus vite pour qu'elle puisse déguerpir et ne plus jamais remettre les pieds dans cette forêt.

Quelqu'un devait avoir entendu son appel, car un mouvement se fit entendre dans les branches tout juste au-dessus d'elle. Une mésange vint se poser juste devant son nez. Un nouveau sourire naquit sur ses lèvres, voilà son billet de sortie. Simplement en faisant mine d'avancer sa main vers l'oiseau, celui-ci prit peur et s'envola en gazouillant vers un autre arbre un peu plus loin. La renarde reporta son regard vers le moine qui retournait à son activité principale, cueillir ses pommes. Quand il eut terminé, elle le vit s'éloigner par le chemin opposé à sa cachette. Elle attendit qu'il soit un peu plus loin et sans qu'elle ne se rende compte, un léger soupir de soulagement franchit ses lèvres. Elle rabattit l'une de ses mains sur celles-ci, mais il était trop tard. Lee s'était retourné vers le chêne et la sommait de descendre, qu'il ne lui voulait pas de mal. Elle serra les dents en se maudissant intérieurement de ce faux pas.

Elle hésita encore un instant, mais visiblement, sa chance était passée et elle devrait faire face au moine. C'est dans un soupir de frustration qu'elle se laissa tomber gracieusement de son perchoir. Elle atterrit presque sans un bruit, un genou et ses mains au sol pour garantir sa stabilité. Ahri se redressa lentement, sans ouvrir la bouche et ses queues commencèrent à bouger derrière elle, annonçant à l'homme son identité. Elle avait eu la preuve que ses sens étaient beaucoup plus aiguisés qu'elle ne le croyait et elle se doutait qu'il pourrait percevoir le simple bruissement que les neuf pouvaient faire derrière elle.

Elle avait effectivement visé juste. Aussitôt que ses queues commencèrent à bouger, le visage du moine changea. Lui qui semblait prêt à engager la conversation amicalement quelques secondes plus tôt devint rapidement plus dur, froid et amère. La renarde sourit en coin, il l'avait bel et bien reconnue. Elle allait ouvrir la bouche pour parler, mais il le fit avant qu'elle ne puisse dire un mot. Ahri le regarda, interloquée, ne comprenant pas sur le coup la haine qu'elle sentait presque dans ses premières paroles. Elle comprit cependant quand sa tirade continua et son visage se referma. "Criminelle"... La belle serra les dents et ses ongles s'enfoncèrent légèrement dans ses paumes. Elle détestait se faire appeler ainsi. Ses sourcils se froncèrent alors qu'elle ne le quittait pas de son regard d'ambre. Il continua de parler encore un instant, lui disant qu'elle souillait ce lieu de sa présence et lui dit de déguerpir. Elle croisa finalement les bras sur sa poitrine, un sourire mauvais prenant place sur ses lèvres. La renarde n'allait pas se laisser parler ainsi pas quelqu'un qui semblait la juger sans connaitre le fond de l'histoire. *Tu veux jouer à ce jeu petit moine, hé bien jouons...* Elle avança d'un pas alors qu'elle laissait échapper un léger rire de ses lèvres.

"Hé bien, quel accueil si peu cavalier de ta part Lee Sin... Moi qui croyais que le grand libérateur d'Ionia était quelqu'un de plus gentil que ça..."

Elle s'approcha encore un peu de lui, relevant l'une de ses mains vers son propre visage et posant l'un de ses doigts contre sa joue. Elle le regardait avec défi, mais elle devait garder son calme. Elle n'appréciait pas du tout la façon dont il la traitait certes, mais elle ne voulait pas non plus se battre contre lui. Ses queues dansaient toujours derrière elle alors qu'elle faisait un pas de plus vers le moine.

" Sache que je ne suis pas un chien alors ne me traite pas comme tel. Si tu voulais que je quitte cet endroit il fallait le demander un peu plus gentiment que cela... Maintenant, le simple ton et les qualificatifs que tu utilises avec moi me donnent encore plus l'envie de rester dans ce lieu. Je commençais à m'y plaire justement avant que tu ne m'interrompes."

Elle commença lentement à tourner autour de lui, renarde prédatrice qui torture mentalement son prochain repas, mais aucune menace ne venait d'elle. Elle ne voulait pas perdre son calme et se battre. Le terrain ne l'avantageait pas du tout. Lui était dans son élément, elle sentait qu'il connaissait chaque recoin de cet endroit. L'une de ses queues le frôla légèrement et elle reprit une fois de plus la parole.

"Pourquoi tant de haine envers moi petit moine? Je ne t'ai personnellement rien fait que je sache, non?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Sin

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Moine aveugle
Devise: La douleur ne soigne pas le coeur, mais elle affute l'esprit
MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Jeu 26 Nov 2015, 10:47

Il ne c'était pas trompé, c'était bien la renarde hantant les terres tranquilles d'Ionia, le mot parait trop fort ? Elle qui erre tout le temps à la recherche de nouvelles proies, pour assouvir son désir personnel de puissance et de perfection, il ne fallait pas s'attendre à ce que le moine la porte dans son cœur, lui qui chérit le peuple plus que sa propre vie. Il n'était pas cavalier avec elle ? Une bonne blague qui aurait fait rire le moine si il n'avait pas voulu rester sérieux. Elle s'avança vers lui, son regard perçant ne se décrochant pas du corps immobile de l'aveugle qui lui faisait face, il le sentait, elle était amusé et ennuyé de la situation. Il ne se cacha pas cependant de lui savoir une grande beauté qu'il n'aurait pas remit en cause, mais la façon dont elle l'utilise est un crime, et cela lui déplaît. User de ces atouts pour assouvir ces besoins, tromper les hommes pour leur ôter la vie, il n'y a pas plus indigne façon de tuer que celle-ci.

« C'est parce que je suis le libérateur et protecteur de Ionia que je ne suis pas amical envers toi renarde. »

Elle se stoppa non loin devant lui, le dévisageant pensive, le moine restait sur ces gardes, elle avait beau être une femme séductrice, en tant que championne de la ligue, il voyait en elle une ennemie tout de même redoutable. Allait-elle céder à la confrontation, elle semblait vexé de son attitude. Si tu étais partie tout serait plus facile, mais ton arrogance a prit le deçu Il soupira doucement, les queues virevoltant sans lasse derrière elle, il laissa ces bras tomber le longs de son corps, ainsi, il serait plus apte à réagir à une attaque surprise de la femme. Puis elle se fâcha qu'il la traite comme un animal, que sans cela elle serait déjà partie, mais que du coup elle voulait encore plus rester. Arrogance quand tu nous tiens. Elle se mit à tourner doucement autour de lui, telle une lionne qui cherche à attendre le bon moment pour égorger sa proie, l'aveugle ne bougea pas du tout, il ne la craignait pas. L'une de ces queues le frôla et il s'aperçut non surpris qu'elle était soyeuse et douce. Sûrement une des caractéristiques de celle-ci qui fait qu'elle arrive à mieux charmer les hommes, si elle n'était pas une criminelle, lui même pourrait peut être y succomber un peu. Mais les fins de la femme n'était pas un secret et rien que cela lui rappela qui elle était. Il tourna légèrement la tête vers elle, la suivant mais sans bouger son corps.

« J'ai plus de respect pour un chien que pour toi femme, un chien te prévient avant de mordre, toi tu abuses de tes charmes pour subtiliser la vie à des hommes. »

Elle continuait de tourner, sans s'arrêter, repassant devant lui. Il n'avait que faire de comment elle ressentait les mots cinglants qu'il lui lançait. Faisait-elle seulement attention à toutes les familles qu'elle a brisé ? Sûrement que non, et le moine resta d'un calme irréprochable alors qu'elle entamait un second tour. L'appellation qu'elle avait utiliser, petit moine, l'avait quelque peu irriter, il n'était ni son ami, ni un proche, elle se permettait des familiarité qui n'avait pas lieu d'être. Lui restant immobile il soupire doucement et reprit la parole.

« Je ne suis pas un petit moine renarde, ne me nomme pas ainsi de nouveau. Et pourquoi je te voue cette haine ? Tu te le demande vraiment ? »


Il ricana doucement, l'ignorait-elle vraiment ou cherchait-elle la provocation, en tout cas le ionien ne comptait pas faire dans la subtilité et aller lui dire clairement les choses. Il ne servait à rien de mentir. Alors qu'il allait reprendre, il sentit une queue dans son dos lui arrachant un frémissement. Il avait l'impression qu'elle se moquait de lui et cela lui déplaisait fortement, que cherchait-elle à faire.

« Tu ne m'as rien fais de personnelle ? Rien que t'en prendre au peuple vivant sur ces terres fait que c'est personnel. Tu prends la vie des gens comme je prends ces pommes et tu continues de vagabonder comme une fleure. Tu crois vraiment qu'en faisant cela c'est de l'amour que tu vas recevoir de moi ? »

Il se retourna et s'approcha d'elle, l'air menaçant, mais s'arrêta à quelques centimètres. Il la sentait tendu et percevait qu'elle c'était mit sur ces gardes. Elle pouvait l'être, il en fallait peu pour que le moine la neutralise et l'emmène à la prison la plus proche pour qu'elle y soit enfermé perpétuellement. Il lui attrapa le menton d'une main et posa sur elle un visage sévère qui pouvait se faire sentir même avec l'absence de ces yeux.

« Oui je te déteste, je ne le cache pas, faire ce que tu fais est lâche, tu es une criminelle  qui ne mérite rien d'autre que d'être traité comme un animal. Tu cherche à devenir comme nous, alors comporte toi comme tel, ton apparence est peut être humaine, mais tu reste un simple petit animal renarde. Je suis trop épuisé pour me battre convenablement aujourd'hui, je pourrais te briser la nuque en moins de deux mais moi je suis loyal. Donc c'est mon dernier avertissement, quitte ce lieu et prie pour ne plus jamais recroiser et ma route ou notre prochaine rencontre aura d'autre aboutissant, crois moi. »

Il la lâcha et lui tourna le dos pour retourner prendre les fruits qu'il avait cueillit, si elle ne partait pas, l'affrontement s'imposait. Il avait été peut être violent dans ces propos mais relativement gentil par rapport à ce qu'il aurait put lui dire. Il s'accroupit et ramassa les pommes une à une. Il se moque de ce qu'elle pouvait penser, un crime reste un crime. Il fût prit de remord, oui un crime même accidentel ou non voulu restera un crime, il ne le savait que trop bien, et peut importe la façon de vouloir se faire pardonner, les victimes ne reviennent pas, c'est pour ça que les humains n'ont pas le droit de prendre la vie humaine. A cette pensée il éclata inconsciemment le fruit dans ces main et il tendit cette dernière devant lui, l'homme était si fragile, comme cette pomme, il suffit de serrer le point pour qu'il se brise. Il en oublia la présence de la renarde pendant quelques instants, perdu dans ces pensées les plus obscures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahri

avatar


Personnage
Rôle: Mage
Titre: The Nine-Tailed Fox
Devise: Don't you trust me?
MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Jeu 26 Nov 2015, 19:43

Il la détestait. Elle sentait la haine qu’il lui portait émaner de chaque pore de sa peau. Pourquoi restait-elle là à alimenter l’échange? Peut-être aurait-elle mieux fait de quitter dans la direction opposée lorsqu’elle avait entendu les premiers signes de la présence d’un autre être en ces lieux. Le mal était fait, et la confrontation était devenue inévitable. Elle l’observa descendre ses bras le long de son corps alors qu’elle parlait et fronça les sourcils. Il croyait vraiment qu’elle l’attaquerait sournoisement ainsi. Elle était renarde certes, mais elle ne donnerait pas le premier coup à moins qu’il lui en fournisse la raison. Elle replaça l’une de ses mèches derrière son oreille et l’écouta parler. Même dans sa façon de lui répondre l’animosité à son égard était claire. Elle était peut-être arrogante et impétueuse, mais au moins elle n’était pas méchante envers lui. Elle soupira après ses premières paroles et pencha la tête sur le côté.

" C’est bien dommage… Je ne te veux aucun mal pourtant. "

Elle sourit et continua de tourner autour de lui. Elle avait sentit une légère surprise venant de lui la première fois que sa queue l’avait frôlé. Elle cherchait à le déstabiliser, comprendre cette haine qu’il lui portait. Elle l’observa des pieds à la tête alors qu’elle lui tournait autour. Il était bel homme, elle aurait volontiers joué avec lui s’il ne lui avait pas voué une telle haine. La renarde sourit et l’écouta une fois de plus alors qu’il ouvrait la bouche. Le visage de l’homme suivait ses moindres mouvements. Son visage se ferma à nouveau quand il dit qu’il avait plus de respect pour un chien que pour la créature qu’elle était. Elle aurait voulu lui arracher sa langue de vipère sur le champ! Elle tenta tout de même de garder son clame, quoiqu’elle commençait à bouillir intérieurement. S’il continuait de l’attaquer ainsi, sans la connaître, sans savoir les vraies raisons qui la poussaient à agir ainsi, elle engagerait le combat sans remords cette fois…

La colère commençait à s’emparer d’elle et elle devait tenter de se calmer. Elle ne rétorqua rien à cette tirade, mais frapperait sans doute plus fort à la prochaine. Elle se remit à bouger autour de lui afin d’évaluer ses options. Il n’était pas vraiment digne de connaître la vérité à son sujet simplement de la façon dont il la traitait en cet instant. Comme elle l’avait prévu, il réagit au surnom dont elle l’avait affublé quelques instants plus tôt. Petite victoire pour la renarde qui esquissa un sourire vainqueur à l’insu du moine. Elle allait percer cette haine à jour pour voir ce qu’il y avait en dessous. Elle voulait bel et bien le provoquer et cela semblait marcher.

" En effet, j’aimerais bien savoir pourquoi tu es si méchant envers moi… "

Elle avait parlé d’une voix douce, sans arrogance et sans charme, le ton qu’elle utilisait pour une conversation normale. L’une de ses queues le frôla sans qu’elle n’y fasse attention et les poils perçurent le frémissement de l’homme à son contact. La belle haussa un sourcil et s’arrêta derrière lui. La haine de l’homme envers elle était de plus en plus palpable et elle recula d’un pas. Sa bouche s’ouvrit à nouveau et le déluge commença sur elle. Il lui tournait le dos et elle le sentait prêt à exploser comme un volcan. Elle allait rétorquer à la fin de sa première tirade, mais il ne lui en laissa pas le temps…

Il se retourna vers elle et parcourût la distance qui les séparaient. La renarde recula d’un pas, déstabilisée et quelque peu effrayée n’ayant pas cherché la confrontation physique. Elle reprit ses esprits et se mis sur ses gardes. La force brute qu’il possédait pouvait mettre son corps en miette en quelques instants… S’il s’en prenait à elle, elle devrait trouver un moyen de déguerpir au plus vite. Ne lui laissant pas le temps de réfléchir plus, le moine attrapa durement son menton, lui arrachant un cri de surprise, et la força à regarder son visage sévère à quelques centimètres du sien. Quand il ouvrit la bouche, le torrent s’abattit de nouveau sur elle. Tout ce qu’il pensait de sa nature lui tombait dessus sans filtre, sans rien pour la protéger de ce qu’il pensait réellement d’elle.

Pour lui, elle n’était rien d’autre qu’une criminelle. Un animal devenu humain qui ne causait que mal et souffrance. Il ne savait dont rien de la malédiction qui pèse sur une gumiho… Et quand bien même il serait au courant… Son jugement sur elle ne changerait certainement pas. Il était tellement ancré dans ses convictions qu’il ne comprendrait sans doute même pas la peur qu’elle éprouvait à sa condition. Son regard ambré ne le quittait pas une seconde alors que la rage explosait en elle à son tour. Aussitôt qu’il eut fermé la bouche, elle explosa à son tour.

" Tu ne sais rien! À te fier aux racontars, tu ne connaitras jamais la vérité! "

S’il ne l’avait pas lâchée et qu’il ne s’était pas éloigné d’elle, Ahri l’aurait repoussé sans délicatesse. Elle était prête à exploser, lui montrer que le monstre qu’il croyait qu’elle était n’était pas ce qu’il croyait.

" N’as-tu pas pensé une seconde que le choix s’est imposé de lui-même? Ne t’es-tu jamais demandé pourquoi j’étais comme ça? Sais-tu au moins ce que c’est de prendre la vie de quelqu’un…? Pour me juger comme tu le fais, je ne crois pas non… »

Il avait réussi à la déstabiliser, chose qui n’était pas arrivée depuis des lunes. Elle plaqua une main devant ses lèvres, se rendant compte qu’elle s’était quelque peu ouverte à lui sans le vouloir. Les mots étaient sortis de sa bouche sans vraiment qu’elle puisse les retenir et elle avait exposé là une partie de sa pensée, de ce qu’elle vivait depuis qu’elle prenait de plus en plus le tempérament d’un humain. Les remords qu’elle avait fuit ici la frappèrent de nouveau de plein fouet et elle lui tourna le dos pour tenter de les cacher. Elle n’avait plus envie de jouer et ses queues s’étaient posées sur le sol, cessant leur danse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Sin

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Moine aveugle
Devise: La douleur ne soigne pas le coeur, mais elle affute l'esprit
MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Ven 27 Nov 2015, 00:07

Il était encore perdu dans ces sombres pensées, pourtant il en avait l'habitude, voilà des années maintenant qu'il les transportait avec lui, et sans jamais qu'elles ne le laissent en paix. De toute façon, son tourment est rester gravé en lui depuis le premier jour, il lui arrivait d'avoir des moments de tranquillité ou la vie lui donnait un faible sourire, jusqu'à ce qu'un soir, il se réveil en sursaut et en sueur après avoir revécu cette scène qui le hantait et qui le hanterait pour toujours. Si il pouvait remonter le temps pour prendre la place de ce petit garçon, il le ferait sans hésiter, malheureusement cela est impossible et il ne se le cache pas, il reste donc condamné à vivre avec cette cicatrice qui ne se referme pas, dont la douleur est toujours aussi intense. Un jour seulement cette douleur disparaîtrait-elle de sa vie ? Il en doutait.

Mais retour à la réalité, il entendit la renarde s'adressait à lui, il avait complètement oublié qu'elle était là. Elle semblait énervé, rien d'étonnant vu tout ce que le moine venait de lui lâcher. Elle lui posa des questions auxquelles le moines n'y portait que peu d'intérêt dans l'instant présent, comme quoi le choix c'était peut être imposé de lui même, qu'elle n'était pas comme ça parce qu'elle en avait envie et … et …. Qu'est ce que ça fait de prendre la vie de quelqu'un ? Il resta bloqué sur cette question, dos à elle. Il ne savait pas ce que ça faisait d'ôter la seule chose à laquelle un être humain tiens plus que tout, la vie. Une plaisanterie, une grande plaisanterie. Il eut envie de rire, fort, très fort, mais aucun sons ne sortirent de sa gorge. Il resta ainsi accroupie un instant, le calme du lieu s'imposant, comme le long silence qui régnait entre les deux interlocuteurs. Finalement il se redressa sans un bruit et reprit la parole d'un ton très calme et posé.

« Je vais te raconter une histoire. »

Il se tourna tranquillement vers et elle et s'avança doucement, en gardant un ton doux cependant, il avait l'air absent … comme si il était ailleurs. Se dirigeant toujours vers la femme, il soupira doucement.

« Imagine un jeune enfant de 17 ans tout au plus, un pur génie de son école, il étudie la magie et personne de son année ne lui arrive à la cheville. Il est tellement bon qu'il a le niveau des plus grands professeurs de cette école, il est destiné à devenir le meilleur mais il doit rester à sa place pour l'instant. Mais le jeune à soif de pouvoir et l'insolence de son âge fait qu'il veut impressionner les autres en faisant un sort très difficile qui invoque une créature dangereuse venue d'ailleurs. Rien de méchant, admirable d'être aussi déterminé et d'avoir un telle soif de connaissance. »

Au fur et a mesure qu'il parlait, il c'était approchait d'elle, laissant son visage fixé à celui de la renarde qui ne pipa mot. Sa face ne dévoilait rien, ni joie, ni colère, il se contentait de reste face à celui de son interlocutrice.

« Rien de bien méchant, un simple garçon qu'il veut prouver qu'il est le meilleur. Haha. C'était sans compter le fameux soir de l'invocation. Alors qu'il finissait son rituel, ce n'était pas un animal mais un enfant déformé, tordu, hurlant de douleur. Il n'avait même plus forme humaine. Mais je jeune invocateur, au lieu de lui venir en aide, le regarda souffrir, pendant de longues minutes, la peur, le dégoût, les nausées le paralysant. Il le regarda encore et encore, croisant même le regard du jeune garçon qui ne cessait de crier. Puis les cries cessèrent. Le jeune invocateur venait de tuer un pauvre enfant innocent, le goût amère de la mort ne quitter pas sa bouche, un vrai traumatisme pour lui. Je penses qu'on peut dire qu'il sait très bien ce que c'est de prendre la vie de quelqu'un. »

Lee n'avait pas un instant changer d'air ni de ton, il c'était encore approcher de la renarde et posa doucement un main sur le coté de son visage, jouant avec une mèche et se pencha doucement vers elle.

« Si cette histoire c'était arrêter là … Maintenant imagine que quelques jours après, il apprit que c'est un village entier qu'il avait détruit, à 17 ans c'est dur à apprendre. Bien sur il s'en voulait, mais il avait prit une centaine de vie, regardé un enfant mourir, il ne pouvait plus vivre avec cela. Peut-on dire qu'il ne connaît pas la sensation de prendre la vie à quelqu'un. Et si maintenant je te dis que des années plus tard, après être devenu adulte, cet enfant rêve toujours du regard de ce gamin qu'il a croisé ce jour là, aurais tu seulement le courage de lui dire qu'il ne sais pas ce que c'est de prendre la vie de quelqu'un ? »

Il fit un pas en arrière et prit un air moins neutre et plus dur, se redressant et mit ces mains sur son visage pour enlever le morceau de tissue qui couvrait ces yeux, laissant apparaître ces cicatrices qui sans aucun doutes ne partiraient jamais, ainsi que des yeux d'un blanc qui aurait mit mal à l'aise même la plus dure des brute. Ces globes semblaient fixé en direction de la renarde et contrairement à toute attente, le moine sourit.

« Imagine maintenant que cet homme qui a tué de sang froid et sans essayer de le sauver un jeune garçon innocent, qu'il a tué sans aucune raisons juste pour sa petite personne, soit en face de toi. Je n'ai pas décidé de devenir aveugle mais au moins, je ne vois plus son visage qui me fixe quand je me réveille. »

Il se tût un instant, sa voix était sec et tranchante, et malgré sa cécité, ces yeux étaient pétillant de vitalité, pourtant les cicatrices donnaient un sentiments de malaise constant, la raison pour laquelle il porte toujours ce bandeau, mais il voulait faire comprendre à la renarde une seule et unique chose.

« Si je te déteste autant, c'est parce que je sais ce que c'est que tuer, et ceux qui tues pour leur petit plaisir, et en tout connaissance de cause mérite seulement de connaître le même sort que leur victimes, cependant je me suis promis de ne plus tué. Mais ce genre de personnes, enfin je devrais dire ce genre d'animaux ne méritent aucune considération, et je me charge de chasser ceux qui ôtent la vie d'autrui. Donc un conseil renarde, ne redis plus jamais, ô grand jamais que je ne sais pas ce que c'est que tuer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahri

avatar


Personnage
Rôle: Mage
Titre: The Nine-Tailed Fox
Devise: Don't you trust me?
MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Ven 27 Nov 2015, 03:35

Elle ne s'attendait pas du tout à ce qui allait se produire ensuite. Elle avait cru qu'il l'attaquerait ou au mieux la sortirait de force de la forêt. C'était bien loin de ce qu'il allait lui révéler. Quand il parla la première fois quand qu'elle se fût tue, elle s'était retourné vers lui. Son ton avait changé du tout au tout. Il était plus calme, plus posé que précédemment. Elle savait que ce qui arrivait changerait la perception qu'elle avait de lui. En bien, en mal, elle n'en savait rien. Seul le temps lui indiquerait.

Quand son histoire commença, son ton était doux, son air absent, comme s'il se plongeait dans des souvenirs si douloureux qu'il se devait de se détacher quelque peu de la réalité pour tout ressentir encore une fois ce qui le hantait depuis tant d'années. Elle n'était pas dupe, elle savait qu'il lui racontait sa propre histoire et non une simple légende entendue quelque part. Plus il parlait, plus il s'approchait d'elle. Captivée, elle ne bougea pas d'un pouce, ne perdant aucune de ses paroles. Son histoire était encore plus sombre que la sienne. Une fois face à elle, il commença à jouer avec l'une de ses mèches. Elle leva son visage vers le sien, sentant son souffle sur elle. Elle ressentait sa douleur, sa honte et ses remords. Elle ne pouvait détacher son regard de son visage. Elle allait lever son bras pour prendre sa main dans la sienne pour lui apporter le peu de réconfort qu'elle pouvait offrir quand il recula à nouveau, s'éloignant d'elle.

Sous le regard interrogateur de la renarde, elle le vit porter ses mains aux bandeau qui couvrait ses yeux. Quand il le retira, la belle hoqueta de surprise et recula de quelques pas, plaquant ses mains sur sa bouche. Personne ne pouvait rester de glace en voyant cela. Elle détailla son visage, les cicatrices laissées par les flammes et ses yeux blancs... Contrairement à ce que les gens pourraient croire, ils étaient loin d'être éteints. Son regard était plus vivant que celui de bien des gens qu'elle avait croisé dans sa courte vie d'humaine. À sa plus grande surprise, il sourit avant de lui dévoiler ce qu'elle savait déjà. Cette histoire était la sienne... Il lui expliqua finalement la raison pour laquelle il la détestait autant. Elle ne put que baisser les yeux à sa remarque et lui donner raison...

Un fois qu'il eut terminé de parler, elle resta immobile encore quelques instants, relevant son regard vers lui pour le détailler à nouveau, gravant son visage marqué dans sa mémoire. Elle se mordit la lèvre inférieure et fit un pas vers lui. Voyant qu'il ne bougeait pas, fit un autre pas, puis un troisième. La renarde était maintenant face à lui. Elle pinça les lèvres et leva ses mains vers le visage de l'homme. Il ne la dégoûtait pas et le malaise qu'elle avait ressentit plus tôt s'était dissipé. Ses doigts se posèrent sur sa peau et dessinèrent lentement les cicatrices. Le toucher était léger, comme une plume. Quand elle ouvrit la bouche, sa voix était à peine plus haute qu'un murmure.

"Je suis désolée... Je... Je ne savais pas..."

La renarde ne savais plus vraiment où se mettre. Ses doigts glissèrent doucement sur ses paupières closes et quittèrent finalement le visage du moine. Ses bras tombèrent mollement le long de son corps, ses queues toujours docile au sol et son regard fixé au visage de l'homme.

"Je ne tue pas pour mon petit plaisir... Je ne tue pas non plus sans remords... Détrompes-toi. Si la première vie que j'ai prise aurait pu me garder comme je suis présentement, jamais je n'aurais tué de nouveau..."

Elle soupira et recula d'un pas en baissant la tête. Ses queues recommencèrent à se mouvoir derrière elle et l'une d'elles vint se poser dans sa main. Elle caressa un moment la fourrure, restant silencieuse. Elle reprit la parole au bout de longues minute de silence, les doigts entremêlés dans sa fourrure.

"Tu ne dois pas savoir ce qu'est une Gumiho et encore moins la malédiction qui les suit n'est-ce pas...? C'est donc à mon tour de te raconter une histoire..."

Elle releva son visage, ses queues cessant à nouveau de se mouvoir et prit une grande inspiration. Il serait la première personne à entendre l'histoire de la malédiction qui pesait sur ses épaules... Sa voix s'éleva dans la quiétude de la forêt, douce et calme alors qu'elle lui révélait damnation à laquelle elle était soumise.

"Quand une Gumiho commence son processus de transformation, la malédiction s'enclenche. Tant que nous n'avons pas complété notre transformation, nous devons obligatoirement continuer de nous nourrir d'essence vitale. Si nous arrêtons, le processus inverse se produit, nous entraînant soit à la mort, soit à mener notre existence de renard sans jamais pouvoir reprendre forme humaine un jour. Quand la régression commence, il n'y a plus de retour possible..."

Elle se détourna légèrement pour porter son regard sur les arbres qui les entouraient. Elle ferma les yeux un moment, se remémorant sa vie animale qui la satisfaisait si peu. Le monde était tellement plus beau vu avec ses yeux d'aujourd'hui qu'à l'époque... Un soupire filtra la barrière de ses lèvres et elle reporta son attention vers son interlocuteur. Elle ne voulait pas qu'il la prenne en pitié, la renarde voulait simplement qu'il comprenne qu'elle n'avait pas choisi tout cela.

"Je ne veux pas mourir... Je ne tue pas par choix... J'ai besoin d'essence vitale pour survivre tout comme vous avez besoin d'eau ou de nourriture... Je ne suis pas aussi monstrueuse que tu ne le crois. Ma première victime était un mage mourant sur un champ de bataille, je crois que c'est pour cette raison que j'ai pu prendre immédiatement ma forme actuelle, normalement le processus et les signes de notre apparence animale sont plus flagrants que ce que je possède au départ. Bref, je ne savait pas comment devenir humaine, comment procéder, c'est un sujet tabou au sein des renards et seulement quelques privilégiées peuvent devenir humaine comme moi. Quand je me suis approchée de lui, son essence a coulée en moi sans que je ne fasse rien et j'ai pris forme humaine. Oui j'ai pris mes premières vies sans remords à l'époque, mais quand j'ai besoin, mon instinct reprend le dessus et je ne peux rien y faire... Mon contrôle m'échappe et quand je me réveille il est trop tard... Oui je suis née animal et même si je n'en ai plus autant l'apparence, quelque part j'en suis toujours une, tu as raison... Je n'aime pas ce que je dois faire pour rester en vie et plus je deviens humaine, plus les remords sont lourds..."

L'image de sa dernière victime apparût dans sa mémoire et elle ferma les yeux en détournant la tête pour la chasser. Sans s'en rendre compte, elle avait retenu son souffle quelques instants. Ses ongles s'étaient enfoncés dans ses paumes et s'était mordu la lèvre. Ces flashs étaient de plus en plus présents, mais elle devait les subir encore pour un temps... Elle soupira à nouveau et pencha la tête sur le côté, un sourire triste aux lèvres.

"Tu as sans doute raison au final... Je suis peut-être un monstre après tout..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Sin

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Moine aveugle
Devise: La douleur ne soigne pas le coeur, mais elle affute l'esprit
MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Ven 27 Nov 2015, 13:23

Une fois qu'il eut finit sa longue explication, il resta face à elle, quand elle avait vu ce que cachait son bandeau, elle avait reculé de surprise et maintenant un long silence pesait entre les deux personnes. Allait-elle partir ? Sûrement, il ne voulait pas débattre plus longtemps, de mauvais souvenirs s'étaient réveiller et il ne tenait pas à ce que cette histoire dure trop longtemps. La renarde semblait l'examiner, de la surprise, de l'intrigue, peut être même de la fascination, qu'est ce qui la retenait maintenant ? Le moine ne savait lui même pas à quoi il ressemblait, repoussant sans aucun doute, il savait que les cicatrices de ces brûlures étaient prononcé, comme une punition d'avoir regardé le jeune garçon sans rien faire. Mais la femme ne semblait pas vouloir s'en aller, de quoi avait-elle besoin ? Devait-il lui jeter des pierres comme à une petite bête pour qu'elle déguerpisse ? Si il pouvait rire il l'aurait fait en pensant à cela, mais plus un sourire ne se dessinait sur son visage, juste un air froid et distant.

Puis à sa grande surprise elle s'approcha d'un pas, puis deux, l'aveugle resta immobile face à elle, se demandant ce qu'elle avait en tête. Elle continua d'avancer doucement vers lui pour se retrouver à quelques centimètres, son aura n'était pas agressive et elle ne semblait pas chercher la confrontation. Elle leva doucement ces mains vers lui et … lui caressa ces cicatrices. Le moine était déstabilisé, qu'est ce qui lui prenait ? Son histoire aurait-elle eu un déclic sur elle. Il avoua cependant que les doigts de la femme n'était pas désagréable, la touchant d'une douceur rare. Puis elle ne s’arrêta pas  là et s'excusa à vois basse, Lee était arrivé à un point ou il se demandait si elle ne tentait pas de le séduire comme ces anciennes victimes, mais elle semblait sincère et ne dit rien pour l'instant.

Finalement les caresses cessèrent et les mains regagnèrent une position pendante le long du corps, elle n'était plus aussi agressive qu'avant. Mais il le sentait, elle ne décrochait pas son regard de lui. Il remit son bandeau pour de nouveau caché les seules cicatrices visibles de ces erreurs passés et elle finit par reprendre la parole. Elle affirma qu'il se trompait et qu'elle ne tué ni pas envie, ni sans état d'âme, que si elle pouvait se contenter d'une victime elle le ferait. Lee ne comprit pas, toute suite, avait-elle besoin de tuer, comme une maladie qui nous pousse à le faire, ou une autre raison plus profonde, cela n'empêchais pas pour lui qu'elle tuait quand même de nombreux innocent, et qu'on le veuille ou non cela gâche des vies, même si elle ne voulait pas, elle continuait sans remédier à la situation.

Elle s'éloigna de lui et décrocha enfin ces yeux du visage du moine, se concentrant à fixer le sol. Il perçut les queues se remettre en mouvements, il se demanda si cela était un quelconque signe et elle en prit une dans la main pour la caresser. Le ionien se rappela alors de la douce sensation de celle-ci, il ne devait pas être désagréable de les toucher ainsi. Le temps passait et la renarde ne dit plus rien, Lee se dit qu'elle n'avait rien d'autre à ajouter et s'apprêter à reprendre son chemin quand de nouveau sa voix se haussa, brisant l'énième silence qui c'était installé. Elle évoqua les … Gumiho ? Il avait déjà entendu parler vaguement d'elles mais Lee ne s’intéressait pas aux légendes et il ne les connaissaient que de noms, ce qui lui suffisait amplement. Mais la renarde décida de remédier à cela en lui expliquant de quoi il était question, il décida de l'écouter comme elle l'avait écouté auparavant.

Le visage de la femme se redressa pour de nouveau faire face à l'homme qui était rester immobile. De nouveau les queues cessèrent leurs mouvement gracieux et sembla se préparer à raconter son histoire, qui semblait ne pas lui plaire. Elle finit par prendre la parole, brisant le calme de la forêt et il l'écouta commencer son récit. Elle expliqua d'abord comment se déroulé la transformation d'une gumiho, elle devait se nourrir d'essence vitale vitale pour compléter sa transformation, ce qui ens oi paraissait égoïste mais si elle ne le faisait pas alors c'est une sanction mortelle qui tombait sue elle, ou bien un retour à l'état animal. Lee se gratta le bouc pensivement, si elle devait à tout prix avoir de l'essence vitale, pourquoi prenait-elle celle d'innocente personne ?

Il sentit le malaise de la femme qui tourna le regard et resta de nouveau silencieuse. Lee perçut un léger soupire sortir de ces lèvres et elle reposa une fois de plus son regard sur lui, elle semblait ne pas avoir finit de lui parler et reprit la parole sans que le moine ne dise rien. Elle ne voulait pas mourir, ce qui était normal, elle lui dit ce que le moine avait bien comprit, l'essence vitale et sa seule survie. Elle affirma qu'elle n'était pas le monstre qu'il croyait, expliquant longuement comment elle avait fait sa première victime, un mage mourant sur un champ de bataille. Certes peut être que lui, ce n'était pas bien grave mais avait-elle oublié toute les autres victimes ? Même si elle était obligé il y avait une autre solution, forcément. Elle lui avoua que ces premières victimes furent faites sans remord, mais qu'ils sont ensuite arrivés au fur et à mesure, mais ce n'est pas pour ça qu'elle avait chercher une quelconque solution. Elle lui donna raison sur la réflexion qu'il avait faite sur son apparence humaine mais son comportement animal, finissant sur le fait qu'elle ne faisait pas par plaisir et qu'il était de plus en plus difficile pour elle de le faire sans remord.

Il se sentait mal à l'aise, d'un coté il la comprenait, il était normal qu'elle réagisse comme ça, même en même temps il lui en voulait de ne pas avoir prit la peine de chercher une solution. Pendant un instant il perçut un changement d'attitude venant d'elle, une profonde vague de tristesse mêlé à des regrets, de la peur. Serait-elle rongé à ce point ? Il s'approcha d'elle et lui prit la main, passant ces doigts dans sa paume, de légers creux y étaient présent, si elle avait plus serrer le poing, ces ongles auraient sûrement traverser la chaire.

« Un monstre ne ressent rien sauf l'envie et le plaisir de tuer»

Il lui lâcha la main et se recula pensif, ramassant une fois de plus ces fruits et soupira, il était prit d'hésitation, la laissait se débrouiller seule ou l'aider dans ce périple. Elle restait une criminelle tout de même mais dans un sens ce n'était pas de sa faute. De plus si il lui venait en aide, cela épargnerait sans aucun doute la vie de nombreux innocent. Il marmonna doucement, en ramassant les dernières pommes et soupira. *Ta bonté te perdra Lee ...*

« Suis moi renarde »

Il avait prit un ton qui laissait suggérer qu'elle n'avait guerre le choix de refuser sans pour autant être agressif ou menaçant et il se mit en route vers son monastère en réfléchissant, qu'elle était le meilleur moyen de la préserver tout en préservant la vie des hommes qui ne méritent pas de mourir. Il resta silencieux un moment, perdu dans divers résonnement, mais rien que donner des vies ne lui plaisait guère. Il y a toujours une solution Lee, c'est ce que son maître lui répétait sans  cesse. Puis une phrase résonna dans sa tête, une phrase qu'il avait lui même prononcé plus tôt *et ceux qui tues pour leur petit plaisir, et en tout connaissance de cause mérite seulement de connaître le même sort que leur victimes*. Un sourire se dessina sur son visage, pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt. Il se retourna d'un coup vers la renarde.

« Bon tu vas bien m'écouter, je t'interdis de prendre l'essence vitale de qui que ce soit sans mon autorisation, qu'est ce qui t'y oblige ? Si tu ne respecte pas ça, je me contenterait de prendre ta vie comme celle que tu as pris. A partir de maintenant quand tu auras besoin d'essence vitale tu vies me voire, je te fournirai un réceptacle. »

Ils finirent par arriver devant le monastère, lieu de résidence du moine, d'un style très ancien et qui faisait son âge. Il s'arrêta à l'entrée du bâtiment et se tourna la femme et lui lança un petit sifflet.

« Soit tu viens me chercher ici, soit tu viens dans cette forêt et tu utilise ça, je reconnaîtrais son sons à travers tout les arbres, je te laisse libre de faire ce que tu veux, si tu respectes la condition que je t'ai donné »

Il ouvrit la porte de sa demeure et lança une pomme à la renarde, la fixant pendant quelque instants et soupira.

« J'espère que tu feras les bon choix, si tu veux me demander quelque chose ou si tu as besoin de quelque chose, n'hésite pas à venir me voire. »


Dernière édition par Lee Sin le Lun 30 Nov 2015, 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahri

avatar


Personnage
Rôle: Mage
Titre: The Nine-Tailed Fox
Devise: Don't you trust me?
MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Ven 27 Nov 2015, 17:10

La renarde avait à nouveau détourné le regard en soupirant. Elle ne voulait plus vraiment affronter ce visage inquisiteur qu’il portait sur elle. Ses queues se redressèrent, se mettant en mouvement et elle se détourna à moitié. C’est à ce moment qu’il bougea, les pommes tombant à nouveau sur le sol, pour s’approcher d’elle. Il prit sa main droite dans la sienne et passa ses doigts à l’intérieur de sa paume, caressant les crevasses laissées par ses ongles dans sa peau. Elle posa son regard sur leurs mains alors que le geste lui arrachait un frisson. Quand il parla, elle leva un regard surpris vers lui. Ses paroles raisonnèrent dans sa tête et un petit sourire étira ses lèvres. Elle n’était peut-être pas si monstrueuse que cela à ses yeux après tout…

Il lâcha sa main au bout de quelques secondes, et retourna ramasser ses pommes. Il semblait pensif et hésiter sur quelque chose dont elle ignorait la teneur. Elle l’observa faire, croisant les mains sur le bas de son ventre et attendant la suite. Peut-être avait-il terminé et attendait qu’elle quitte les lieux? Elle n’en savait rien. Elle l’entendit marmonner quelque chose qu’elle ne comprit pas et soupirer en ramassant ses dernières pommes. Elle haussa un sourcil quand il la somma de le suivre. Elle hésita quelques secondes en se demandant ce qui lui valait cet ordre. Elle pencha la tête sur le côté en le voyant se mettre en mouvement et murmurant pour elle-même.

« Je crois que je n’ai pas le choix… »

Sa demande n’en n’était pas une et elle se demandait bien ce qu’il lui arriverait si elle n’obtempérait pas… La renarde se mis donc en route, suivant le moine à travers les arbres. Il semblait toujours aussi pensif et elle ne pipa donc mot. Une partie du chemin se fit dans le plus grand silence et la renarde regardait le sol à ses pieds en marchant. Elle ressemblait presque à un condamnée attendant la sentence, ne lui manquait que les menottes et le cliquetis des chaines pour accompagner sa marche. Si elle avait été de bonne humeur, elle aurait sans doute rit à cette image, mais sa situation n’avait rien de rigolote.

Complètement perdue dans ses pensées, elle sursauta lorsqu’il se retourna vers elle et posa une main sur son cœur. Il était moins une, un peu plus elle lui fonçait dedans s’il ne parlait pas. Ahri l’écouta docilement et pencha la tête sur le côté alors qu’il parlait. Il lui interdisait de se nourrir sans son autorisation? Elle fronça les sourcils. Voulait-il donc qu’elle trépasse? Il la prévint que si elle prenait une vie de plus sans son contentement, il prendrait la sienne. Cette fois, ce fut la surprise qui se lisait sur le visage de la belle. Qu’est-ce que c’était que cette histoire? Où voulait-il en venir en lui disant tout cela? Ses questions ne restèrent pas sans réponses encore bien longtemps. Elle tomba des nues en entendant la suite. Il lui fournirait des réceptacles pour qu’elle puisse se nourrir. Elle devait simplement venir le voir et lui demander. La renarde cligna plusieurs fois des yeux pour s’assurer qu’elle ne rêvait pas. Il lui proposait son aide ou elle était en train de devenir complètement folle?!

Il reprit sa route, la laissant là, hébétée et sous le choc. Elle reprit ses esprits au moment où il commençait à disparaître derrière les arbres à quelques mètres d’eux et s’élança derrière lui. Ils arrivèrent bientôt devant ce qui semblait être un ancien monastère et sans doute sa résidence. Il s’arrêta à l’entrée du bâtiment et se retourna vers elle pour lui lancer un petit sifflet en argent. L’objet atterrit dans sa main et elle le porta à son visage pour l’observer un moment. Elle fût arrêtée dans sa contemplation par le moine qui s’adressait à nouveau à elle. Si elle ressentait le besoin de se nourrir, elle devait venir le chercher ici ou entrer dans la forêt et utiliser le sifflet pour le prévenir. Il lui laissait le champ libre de faire ce qu’elle voulait tant qu’elle respectait les conditions qu’il avait énoncées précédemment. Elle ne lui posa qu’une simple question qui lui était tellement importante pour comprendre ce changement envers elle.

« Pourquoi fais-tu cela…? »

Elle ne savait plus du tout comment réagir. La haine qui avait habitée l’homme depuis qu’il avait découvert que c’était elle qui se cachait dans le grand chêne semblait s’être évaporée. Son regard se porta sur le petit objet qu’il venait de lui confier. Son cœur se serra. C’était la première fois que quelqu’un prenait la peine de l’aider elle. Elle sourit doucement, serrant précieusement le sifflet dans sa paume. Elle releva son regard embué vers lui alors qu’il ouvrait la porte de sa demeure et une fois fait, il se retourna vers elle pour lui lancer une pomme. Il s’adressa de nouveau à elle, lui disant qu’il espérait qu’elle fasse les bons choix et que si elle avait besoin de quoique ce soit ou si elle avait des questions, de ne pas hésiter une seconde et venir le voir.

Elle posa les yeux sur la pomme, la serrant doucement dans ses mains pour ne pas la briser. Une goutte d’eau tomba sur le fruit, puis une autre. Elle pleurait… Personne n’avait réellement fait preuve de gentillesse envers elle et voulait encore moins l’aider. La renarde sourit, les épaules secouées par ses sanglots. Elle n’était pas triste, au contraire. Elle comprenait qu’il voulait ainsi sauver des vies innocentes en lui apportant son aide. Les larmes coulaient doucement sur ses joues alors qu’elle fixait toujours le fruit dans ses mains.

« Merci… » fut le seul mot qu’elle réussi à articuler

Il était vrai qu’elle n’avait pas cherché d’alternatives, mais au moins aujourd’hui, les gens qu’il lui offrirait pour assurer sa survie ne seraient pas des victimes innocentes croisées par hasard sur sa route. Elle franchit la distance qui les séparait en quelques pas et glissa ses mains tremblantes dans son dos tout en posant sa joue moite par ses larmes sur son torse.

« Je sais que ce n’est pas totalement désintéressé… Mais tu m’offres ce que je n’aurais jamais pensé avoir, une alternative… »

Elle ferma les yeux, se calmant lentement et se détacha doucement de lui au bout de quelques instants. Elle rougit légèrement et recula de quelques pas en s’excusant de sa conduite. L’une de ses queues vint essuyer les larmes qu’elle avait laissées sur la peau du moine, alors qu’une autre essuyait son propre visage. Quelque chose la travaillait cependant et elle reporta son attention vers ses mains.

« Lee… Oui je ressens la faim, le besoin de me nourrir, mais… Ça ne dure jamais bien longtemps avant que mon instinct reprenne le dessus… Je n’aurai jamais le temps de quitter une ville ou de me rendre jusqu’ici… Le laps de temps est trop court pour que je puisse te rejoindre. Que veux-tu que je fasse dans cette situation? »

Elle releva son visage vers le sien, attendant la solution à ce problème…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lee Sin

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Moine aveugle
Devise: La douleur ne soigne pas le coeur, mais elle affute l'esprit
MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Lun 30 Nov 2015, 11:30

Lee décida d'attendre quelques instant pour voire si la femme avait quelque chose à rajouter, une question, un doute, peu importe. Il avait fait son travail et après toute cette histoire il voulait se détendre, peut être méditer dans le petit jardin ou rester près d'un feu en buvant un thé ou un saké. C'était maintenant à elle de se prendre en main, il soupira doucement en constatant qu'elle n'avait sans doute rien à dire. Du moins jusqu'à ce qu'il entende quelques sanglots. Il se mit face à elle, interrogateur. Était-ce lui qui l'avait mit dans et état ? Elle était fixé au fruit dans ces mains qu'elle semblait regarder comme un trésor. Ces pensées s'avérèrent juste quand il entendit un léger merci étranglé. C'était sûrement maintenant des larmes chaudes qui coulaient sur les joues de la renarde. Il s'apprêtait à rentrer chez lui quand sans qu'il s'en aperçoive réellement, elle raccourcit la distance qui les séparait. Qu'elle le réduise vraiment au point de se retrouver contre elle. Il était perdu et déboussolé, ne s'attendant pas du tout à ce genre de réaction de sa part. Il sentit les mains tremblantes de la femme passé dans son dos et son visage  humide se poser contre son buste. Qu'avait-il fait de si conséquent pour qu'elle soit envahi de tant de bonheur ? Il lui avait juste donné un pauvre sifflet et une simple pomme, et ces intentions envers elle était des plus naturelle, jamais il ne pourrait laisser une personne dans une telle situation.

Elle confirma une fois de plus ces pensées quand elle lui avoua qu'il lui avait donné quelque chose qu'on ne lui avait jamais offert, une autre voix, un autre chemin, un autre avenir possible. Il s'attendrit un peu en entendant cela, il savait ce que c'était de ce voire offrir une chance d'avoir une vie meilleure, et de pouvoir affronter ces remords en changeant les choses. Aujourd'hui il tendait sa main à la renarde, comme son maître lui avait tendu des années auparavant. Une main tout droit sortit des ténèbres infranchissable de la vie qu'ils menaient, une main qui leur disait que tout n'était pas totalement prévu, qu'on peut toujours changer les choses. Encore fallait-il l'attraper, mais eux deux avaient attendu cela depuis longtemps. Il passa instinctivement sa main dans le dos de la renarde, il ne regrettait pas d'avoir fait cette décision, il faut parfois savoir pardonner pour mieux guérir, lui avait eu droit à sa chance dans le passé, elle aussi avait droit de changer les chose, de ne plus avoir de regret éternellement. Il sourit faiblement, peu de fois il avait été remercié ainsi, souvent ces actes attirés la sympathie mais jamais une joie si profonde, cela devait être un soulagement pour elle de se voire offrir cette alternative à sa vie actuelle.

Elle sembla devenir un peu plus calme, contrôlant sûrement ces émotions, et se détacha de lui en s'excusant. Il n'y avait pas de quoi, elle ne lui avait pas fait de mal et ce geste témoignait sur profond soulagement et de la grande joie qu'elle éprouvé de son intention. Il sentit ensuite une queue venir essuyer son torse en se concentrant sur ces mains. Il attrapa cette dernière en écoutant la femme qui posé un regard doux vers lui. Il soupira doucement en s'approchant d'elle et sortant un morceau de tissue.

« Déjà tu n'as pas à t'excuser pour ton attitude, tu ne m'as pas offenser ni blessé que je sache »

Il essuya son torse et vint ensuite passer le morceau de tissue soyeux sur le visage de la femme qui semblait surprise et lâcha sa queue qu'il avait tenu jusque là. Il faisait attention de ne pas lui faire mal et semblait concentré.

« Ensuite, des queues aussi bien entretenu ne sont ni des torchons, ni des mouchoirs »

Il se recula un peu et hocha la tête en direction de la femme en prenant un ton plus gentil et doux qu'avant.

« Et enfin … Si tu as ce problème, alors reste dans le coin, la nature est tranquille, aucun homme à part moi ne vient dans cette forêt, comme ça dès que tu as faim tu siffle et je viendrais, en connaissant la cause je resterais sur mes gardes et t'emmènerais à un réceptacle, après si tu as besoin d'autre chose tu peux aussi siffler, ça ne me dérange pas, je préfère que tu me prévienne si quelque chose ne va pas. »

Il se gratta doucement la tête toujours pensif et se redirigea vers l'entré de son monastère avant de se retourner vers elle en prenant un ton évasif comme si il proposait une dernière suggestion qui venait de lui passer par la tête.

« Et si même ça aussi ça te fait peur, tu peux rester ici, ça me fera un peu de compagnie et ce vieux bâtiment est bien assez grand pour que deux personnes y vivent, et si ça te dérange je peux même faire en sorte qu'on ne se crois pas dedans »

Il haussa les épaules et rit doucement en lui lançant un air provocateur mais pas méchant.

« Enfin ça c'est ton choix, dans le pire des cas je peux te faire une niche mais je penses qu'une de mes chambres ou les arbres de la forêt te sera plus confortable »

Sur ces mots il la laissa à l'extérieur et entra chez lui, déposant sa récolte dans un plat prévue à cet effet, la porte était resté ouverte au cas ou la renarde choisisse une des options que lui a proposé le moine. La cuisine se trouvait à coté de l'entrée et il s'y dirigea pour préparer une tisane comme il l'avait prévu, il se dit qu'il irait sûrement méditer près de son bassin ensuite, la fin de journée étant l'une des meilleures périodes pour lui. Il s'étira doucement en soupirant, une journée bien fatigante et plutôt mouvementé, puis il se dit en hochant que la tête que peut être que celle-ci n'était pas encore fini. En pensant à tous ça il c'était brûlé en allumant le feu, et passa son doigt sous l'eau en se disant qu'il avait déjà pourtant subit pire que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahri

avatar


Personnage
Rôle: Mage
Titre: The Nine-Tailed Fox
Devise: Don't you trust me?
MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   Lun 30 Nov 2015, 17:18

La renarde attendait impatiemment la réponse à sa dernière question quand elle sentit les doigts de l’homme se refermer délicatement sur sa queue. Elle tassa d’une main celle qui lui essuyait le visage pour voir ce qu’il était en train de faire. Elle le vit sortir un morceau de tissu de l’une de ses poches et essuyer son torse avec. Il lui dit qu’elle n’avait pas besoin de s’excuser, qu’elle ne l’avait pas blessé et encore moins offensé. Elle repensa à ce qu’elle avait fait quelques instants plus tôt, et se souvint qu’elle avait cru sentir l’une de ses mains dans le creux de son dos juste avant de se séparer de lui en se confondant en excuses. Elle rougit de plus belle et détourna le regard.

Ahri sentit ensuite le tissu se poser contre sa joue. Elle releva son regard surpris vers lui et le laissa faire alors qu’il prenait la parole de nouveau. Il lui fit remarquer que ses queues étaient bien entretenues et qu’elles ne devaient pas lui servir de mouchoir ou de torchon. La belle gloussa légèrement à cette remarque et lui donna raison. Il laissa échapper de sa main celle qu’il avait prise captive et était concentré sur sa tâche d’effacer les dernières traces de tristesse du visage de la femme. Elle ferma les yeux, le laissant faire docilement et les rouvrit quand le tissu quitta son visage. Elle lui sourit et l’écouta parler une fois de plus.

Il lui proposait de rester dans cette forêt, qu’aucun autre homme que lui n’en foulait le sol. Il lui expliqua qu’elle n’avait qu’à siffler et il viendrait la retrouver. Connaissant la situation, il serait sur ses gardes et la conduirait le plus vite possible à un réceptacle pour qu’elle puisse se nourrir, mais il ne s’arrêta pas là. Il lui dit que même si elle avait une simple question ou des inquiétudes, elle pouvait siffler et il viendrait la voir pour y répondre. La renarde pencha la tête sur le côté et sourit doucement. C’était vraiment quelqu’un de gentil malgré son air dur. Il reprit la direction du monastère et la renarde s’apprêtait à retourner auprès du grand chêne quand il se tourna une fois de plus vers elle. Elle posa un regard interrogateur sur lui alors qu’il parlait d’un ton évasif. L’homme lui proposa de rester avec lui, au sein du monastère. Elle écarquilla les yeux sous la surprise encore une fois.

Ahri n’en revenait tout simplement pas. Déjà qu’il lui offrait son aide, il lui proposait même de lui offrir un toit. Il lui dit qu’il pourrait même faire en sorte qu’ils ne se croisent pas si elle était mal à l’aise. Alors qu’elle réfléchissait, il haussa les épaules avant de lâcher d’un ton provocateur qu’il pourrait même lui construire une niche si elle le désirait. Elle laissa échapper un rire sarcastique.

« Il me semblait t’avoir dit que je n’étais pas un chien… »

Une fois la remarque lancée, elle esquissa un sourire et le regarda entrer dans le monastère. Il avait volontairement laissé la porte d’entrée ouverte, elle le savait. Il lui laissait son libre arbitre, le choix de décider si elle resterait dans l’enceinte du monastère ou quelque part dans la forêt. La belle posa son regard sur ses mains. Dans l’une, elle tenait toujours la pomme alors que dans l’autre se trouvait le petit sifflet en argent. Elle fouilla dans l’une de ses poches pour en sortir une chainette en argent qu’elle avait trouvé elle ne savait plus trop où et le glissa sur la chaîne par l’une de ses extrémités avant de l’attacher autour de son cou. Elle posa son regard sur l’objet alors que ses doigts glissaient délicatement sur la surface. La renarde sourit de plus belle avant de poser son regard sur l’entrée du bâtiment. Il était certain que pour le moment elle préfèrerait l’avoir à portée, non loin d’elle, simplement pour s’assurer qu’elle ne fasse rien d’irréversible.

Serrant doucement la pomme dans sa main, elle s’approcha lentement de la porte d’entrée avant d’en franchir le seuil. Elle s’engagea lentement dans la demeure du moine. Elle le vit dans la cuisine, tout juste à côté de l’entrée. Il semblait pensif alors qu’il se préparait à faire bouillir de l’eau. Elle sourit doucement avant qu’elle ne le voit se brûler en allumant le feu. Elle se dirigea lentement vers lui, posant sa pomme sur la première surface qu’elle rencontra et prit sa main dans la sienne. Elle lui demanda s’il avait des bandages et de l’onguent pour panser la brûlure et alla en chercher quand il lui indiqua ou le tout se trouvait. Une fois de retour, elle banda délicatement son doigt et le poussa gentiment à l’extérieur de la pièce.

« Tu m’as dit être fatigué plus tôt… Vas te reposer, cette tisane, je peux te la préparer. C’est bien la moindre des choses… »

Elle n’attendit pas sa réponse et commença à faire chauffer l’eau tout en préparant ce qu’il lui faudrait, et cherchant plus qu’autre chose, ne connaissant pas du tout l’endroit. Ses queues avaient recommencées leur valse dans son dos. Elle était heureuse. Elle n’avait pas ressenti cette émotion depuis longtemps. Un poids semblait avoir quitté ses frêles épaules et elle se sentait soulagée quelque peu sur l’avenir qui lui était réservé. Elle ne se leurrait pas. Le remords ferait sans doute encore partie intégrante de sa vie, mais maintenant, elle savait qu’elle ne briserait plus de vies innocentes. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle finissait de préparer l’infusion avant d’aller rejoindre ce moine qui lui avait gentiment tendu la main…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre dérangeante et conflit de vérité... [PV Lee Sin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perte des points en dextérité après Up
» Conflit Est-Ouest au cœur du Caucase
» Comment avouer une vérité pareille?
» Conflit gauche droite... du cerveau...
» Dextérité main gauche-main droite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life of Legends - RP LoL :: RPG :: Ionia :: La forêt-
Sauter vers: