Forum RP sur le jeu vidéo en ligne : League of Legends. Jouez votre personnage préféré dans sa vie en dehors de la league. [NC -16]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katarina

avatar


Personnage
Rôle: Assassin
Titre: Lame Sinistre
Devise: La violence résout tout!
MessageSujet: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Jeu 19 Nov 2015, 23:45

Rentrée au campement, elle était agitée. Elle ne cessait de tourner en rond dans sa tente à réfléchir sur ce qui pouvait bien la tourmenté. Katarina n'en pouvait plus, ce combat avec le général demacien où il y avait eu beaucoup de contact et même un baiser volé, la rendait plus qu'anxieuse. Non seulement pour une fois elle avait rencontré un adversaire de taille capable de lui poser des soucis sur le champ de bataille, mais de plus il était beau garçon. Sans compter sa force, ses mouvements brutaux comme une bête sauvage, un animal. La lame sinistre se laissa tomber sur son lit de camp les mains cachant son regard afin de se ressaisir de ce mal-être infâme qui brûlait en elle, qui la rongeait toute entière. Elle était obligée de trouver une solution à ce problème, car elle ne pouvait et surtout ne devait en aucun cas tomber amoureuse d'un demacien ! C'est après trois bon quart d'heure de réflexion qu'elle trouva cette fameuse solution.

"Je n'ai d'autre choix que de le tuer !" Se dit-elle avec une détermination et une cruauté sans faille.

A la tombé de la nuit, elle quitta discrètement sa tente pour que les autres soldats noxiens ne se rendent compte de son absence, elle voulait que tout cela reste dans le plus grand secret. Beaucoup de marche l'attendait, car le camp demacien était à moins d'une dizaine de kilomètres. Après deux heures de marche à travers les plaines de Kaladown, elle arriva au niveau du camp demacien qui heureusement pour elle n'avait toujours pas quitter la zone, car elle tenait à régler cette affaire une bonne fois pour toute. Ils semblaient festifs, ce qui n'étonnait pas Katarina au fait qu'ils avaient gagner la bataille.

Elle rampa dans les herbes hautes s'approchant progressivement jusqu'aux tentes, sans aucun bruit, évitant chaque gardes qui patrouillaient. Une fois à bonne distance pour observer, elle scruta les demaciens à la recherche de sa victime, et après quelques minutes le reconnu dans son imposante armure d'or et de métal blanc, son écharpe et son pagne bleu roi. Elle le suivit de façon précise du regard, il se dirigea dans une direction mais fut interpellé par deux soldats qui semblait de la même troupe que lui, « le détachement hardi » de ce qu'elle sait. Ils discutèrent un moment, puis Garen reprit sa marche en direction de sa tente, enfin elle avait trouvé sa cachette. Il semblait tourmenté lui aussi, ce qui la captiva un moment, elle se gifla mentalement car elle ne devait pas céder, surtout pas maintenant. Elle devait à présent attendre un moment, histoire qu'il s'endorme et soit une proie facile, c'était une occasion idéale en plus, au fait qu'ils fêtent quasiment tous leur victoire et que les gardes sont beaucoup moins présent, personne gardait la tente du général. Une heure passée, elle décida d'entrer en action, elle continua de ramper jusqu'à l'entrée de la tente, vérifiant chaque côté qu'aucun soldat demacien soit présent, puis se redressa sur ses jambes, accroupie. L'assassin se glissa avec subtilité dans la tente où elle devait faire face à l'obscurité, elle se laissa alors dans un coin sur en attendant que sa vision s'adapte puis décida d'attaquer. Elle se dressa entièrement sur ses jambes, laissant tout de même un peut de souplesse dans ses chevilles et ses genoux afin de progresser avec un pas de velours, et saisit avec grand silence une de ses dagues tout en s’avançant vers le lit du général. Une fois à bonne distance, elle leva bien haut sa lame, prête à jeter tout son élan et sa force dans un coup chirurgical qui pourrait anéantir le demacien. Sauf que voilà, quelque chose en elle lui bloqua le bras, comme si elle voulait au plus profond d'elle l'épargner. Elle essaya de se battre contre cette volonté et d'abréger ses souffrances, au point de trembler. Mais apparemment, rien n'y fait, elle qui a toujours aimer danser avec la mort à pour une première fois dans sa vie, refuser de l'offrir à quelqu'un.

______________________________________________________________________________________




Dernière édition par Katarina le Mar 24 Nov 2015, 17:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garen

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Force de Démacia
Devise: 'Le meilleur moyen de tuer un adversaire, c'est de transpercer l'homme qui est à ses côtés.''
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Ven 20 Nov 2015, 18:52

De nombreux hommes de valeurs avaient perdu la vie sur le champs de bataille ce jour-là. Mais leur mort ne fut pas vaine car ils ont sacrifiés leur vie pour défendre celle de leur famille, de leur proches et camarades actuellement à Démacia. Nous leur avons fait honneur dans la journée en offrant à chacun d'entre-eux une sépulture digne de ce nom. Après ces tristes événements, la soirée commençait à être bien plus joyeuse. Les soldats buvaient, mangeaient tant qu'ils le pouvaient pour fêter cette victoire sur l’ennemie. Et alors que j'aurais dû me joindre à mes hommes pour fêter dignement cet événement, au fond de moi j'avais l'impression d'avoir vécu une défaite. Je n'étais pas d'humeur à participer à l’ambiance festive et du coup ne voulant pas la gâcher je ne suis resté que quelques minutes, mangeant et buvant à peine avant de me retirer. Sur le chemin de ma tente, je ne cessais de penser à cette femme, Katarina, même si elle avait sonné la retraite de son armée, nous laissant ainsi la victoire, je vivais à chaque instant ce moment comme une défaite personnelle. Elle m'avait bernée aussi facilement, et je suis tombé dans le piège la tête la première. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, c'était bien une chose qui ne me serait jamais arrivé d'ordinaire.

« - Cette sorcière.. » Me dis-je en grognant légèrement.

Et pourtant, malgré cela, je n'arrivais pas à me dire que je devais l'éliminer. Je ne sais pas, une chose en moi me l'interdisais, alors que cela ne me paraissait tout simplement impossible d'épargner une Noxienne, qui plus est une assassin. Mais, chaque fois que l'idée de la tuer résonnait dans ma tête je repensais à sa chevelure de feu, ses beaux yeux vert de jade, et.. à la douceur de ses lèvres pulpeuses.

« - Non Garen ! » Ai-je grommelé en secouant vigoureusement la tête.

Je ne peux pas penser autre chose d'une telle femme que l'éliminer pour le bien de Démacia. Je finis par arriver devant ma tente ou stationné trois de mes hommes. Je souris malgré mes tourments et leur est conseillé de laisser tomber leur garde et d'aller festoyer avec les autres. Ils hésitèrent un moment, mais quand ils virent mon regard noir et lorsque j'ai déclaré comme quoi il s'agissait d'un ordre ils ne discutèrent pas bien longtemps avant de me remercier et de s'en aller. Je me suis ensuite rendu dans ma tente, poussant un profond soupir, mon esprit toujours hanté par cette Katarina. Alors que je retire mon armure pour garder que mes vêtements de tissus pour aller me coucher, j'éteins les lampes avant de me poser sur le lit. J'y reste un petit moment songeur avant de m'allonger sur le lit pour essayer de dormir légèrement énervé à cause de ça.

Je voyais Katarina devant moi, toujours face à moi sur les marches de Kaladown, nous sommes seuls, nous fixant du regard et chargeant l'un sur l'autre en échangeant des coups de nos armes respectives. Le combat fut d'une telle violence. Et il finit par se solder sur ma victoire lorsque d'un revers de mon épée j'ai brisé ses lames et l'envoya à terre d'un coup de poing. Je me suis ensuite jeté sur elle, laissant mon épée au sol et l'empêchant de se mouvoir en me tenant sur elle comme aujourd'hui. Je pouvais l'achever, mais, quand j'ai croisé son regard, nos haines respectivement semblaient comme s'être envolé et je fus alors guidé comme par instinct doucement vers son visage pour l'embrasser tendrement sur les lèvres.

« - Katarina ! » Ai-je hurlé en me réveillant brusquement dans ma chambre.

Quelle fut ma surprise quand j'ai croisé l'assassin juste devant moi, sa lame levée dans ma direction. Hélas pour elle j'ai profité qu'elle ne s'attendait pas à ce que je me réveille pour la saisir au niveau des poignets afin de lui faire lâcher son arme et de la plaquer sur le lit avant de me mettre sur elle pour l'empêcher de fuir et de se mouvoir.

« - Ainsi donc tu pensais venir me tuer durant mon sommeil ? Pfff, vous les assassins vous êtes tous les même.. » Je pris une petite pause posant mon regard sur celui de Katarina dans lequel j'ai pu lire de la haine, mais au bout de quelques secondes cette haine semblait s’atténuer pour un regard amplis de désir. « Je.. non.. tu ne m'auras pas une fois.. de plus.. »

Malheureusement c'était plus fort que moi. Mon cœur battait la chamade, s'opposant farouchement à ma raison qui semblait perdre du terrain. J'avais l'impression qu'au fond de moi se jouait un combat inégal entre mon instinct et mes convictions et c'est mes désirs qui prirent le dessus assez rapidement. Sans même résister ou attendre une réponse de la part de Katarina, j'ai plongé tête la première vers son visage pour l'embrasser. Pas le genre de baiser tendre que pourrait s'échanger un couple amoureux, mais plutôt un baiser langoureux plein de bestialité à laquelle nous devions probablement être habitué elle et moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina

avatar


Personnage
Rôle: Assassin
Titre: Lame Sinistre
Devise: La violence résout tout!
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Mar 24 Nov 2015, 17:46

Bloquée par le doute, Katarina ne put faire l'action d'enlever la vie à Garen. Serait-ce un acte qui rendra sa vie plus attractive, ou au contraire l'anéantira ? Nul ne le sait, mais la lame sinistre elle, était plus tournée vers l'idée que cela l'anéantirait totalement. Et encore plus lorsqu'elle fut surprise par le réveil soudain de la force de Demacia qui se redressa d'un seul coup tout en criant son nom. Ne s'attendant pas à cela et surtout parce qu'elle était déstabilisée par ses nombreuses réflexions, elle resta immobile, ce qui permis au général de l'attraper par les poignets et lui infliger par la force brute une douleur insupportable la forçant à lâcher sa dague. Sans plus attendre il la plaqua contre le lit, s'imposant sur elle pour l'immobiliser, elle se débattit de toutes ses forces pendant un moment, avec une expression et des yeux faisaient comprendre à quel point elle le haïssait, du moins, sur l'instant présent. Car son regard fixé sur le beau visage de Garen lui fit ressentir une chaleur intense au sein de sa poitrine, dérivant sa haine vers un désir charnel bien plus fort que tout ceux qu'elle a put ressentir jusqu'à maintenant.

C'est après quelques secondes d'échange de regards amplis de concupiscence que la force de Demacia embrassa langoureusement et vigoureusement Katarina qui encore une fois fut pleine de surprise. Au début de par son ébahissement, la lame sinistre ne participait pas totalement à ce baiser, mais se ressaisit rapidement afin d'y ajouter sa part d'ardeur et de lubricité. Le baiser dura plus d'une minute et la noxienne trouva que cela durait un peu trop longtemps, elle voulait impatiemment passer à la vitesse supérieur, mais elle était immobilisée par le poids de Garen. Refusant d'utiliser les méthodes douces et encore plus avec un demacien, elle lui donna un puissant coup de pied directe en plein dans le ventre pour le projeter en arrière contre la toile de la tente.

Avec un saut carpé agile elle se redressa sur ses pieds et profita que le général était quelque peu pris par la douleur du coup pour s'approcher fémininement de lui tout en ramassant sa dague au passage. Sous le regard plutôt agressif de la force de Demacia, elle lui donna un coup de sa dague d'une précision chirurgicale qui fendit une partie du haut en tissu de sa proie sans même le blesser. Toujours sous les yeux de celui ci, elle lécha lentement le tranchant de sa lame avec un regard provocateur avant de la jeter sur le sol. L'assassin aux cheveux rouges s'assit alors sur les jambes de Garen et lui déchira son haut en deux à partir de la fente qu'elle avait fait avec sa lame. Ses yeux vert de jade étaient emplit de gourmandise sous les traits des muscles saillants du général, elle se lécha légèrement la lèvre supérieur et remonta son regard dans celui de son partenaire avec une provocation intense.

"Rends toi ! Demacien !" lui dit-elle d'un ton plus charmeur qu'intimidant.

______________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garen

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Force de Démacia
Devise: 'Le meilleur moyen de tuer un adversaire, c'est de transpercer l'homme qui est à ses côtés.''
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Jeu 26 Nov 2015, 23:27

Une puissante chaleur parcourait mon corps tout entier. Au début, elle ne semblait pas participer à ce fameux baiser, mais très vite les effets n'en furent que de plus violente lorsqu'elle s'y est mise elle aussi. Mon cœur s'emballait à chaque coup de langue que la lame sinistre et moi nous nous échangions. J'ignorais depuis combien de temps je l'embrassais, mais je commençais à sentir des pulsions au niveau de la poitrine, mais aussi sous la ceinture. J'eus un léger sourire intérieur à l'idée qu'après tout elle était sous mon emprise, et que je pouvais faire ce que bon pouvait me sembler d'elle car elle était ma prisonnière. J'ai alors sentis une brusque douleur au niveau du ventre, me faisant légèrement reculer en arrière contre la toile de la tente et atterrissant sur une pile de vêtement propre. J'avais encore fait l'erreur de baisser ma garde et cela me mit dans une légère fureur que j'ai contenu au fond de mon être pour ne pas alerter les gardes.

« - Toi tu.. »

J'avais une légère douleur à l'endroit où elle m'avait frappé et cela me donna quelques difficultés pour tenter de me remettre. Toutefois, avant même que je n'ai pu me mettre sur pied je l'a vis s'approcher près de moi dans un déhanché des plus attirants et elle me donna un coup avec ses dagues qui ne me fit pas le moindre blessure corporelle, mais le haut de ma tenue était à présent en lambeau, laissant en partie mon torse nu, à la vue de Katarina. A son regard et à son geste avec sa dague je compris que mon corps forgé par les batailles et mon entraînement quotidien ne la laissa pas indifférente et d'ailleurs son regard et son geste ne me laissèrent pas de marbre non plus. Je l'ignorais pourquoi, mais mon membre s'endurcit presque immédiatement après son action et quand elle s'approcha pour s'asseoir sur mes genoux pour m'arracher le restant de ma tenue supérieur en se mordant la lèvre supérieur, je fus surpris et.. excité je devais l'admettre. Mon membre viril se manifesta de plus belle sous mon pantalon léger qui ne cachait pratiquement rien, et lorsqu'il se cogna contre le fessier de Katarina, je me suis relevé brusquement.

« - Me rendre moi, Noxienne ? Tu es à ma merci ne l'oublie pas ! » Lui dis-je dans le même ton qu'elle en la rattrapant sur sa chute.

Je fus pris comme d'une étrange frénésie des plus intenses, encore plus puissante que je ne pouvais sentir en combat. Je lui ai alors arraché le haut de sa tenue, voyant sa poitrine des plus généreuses. Avec une telle sculpture c'était limite un crime de le cacher sous cette tenue. Je lui saisis le dos pour la rapprocher de moi tandis que j'agrippe de l'autre son sein. Je me met alors à l'embrasser langoureusement et sauvagement pendant que je m'amusais à lui masser la poitrine et à jouer avec la pointe de ses seins durcis de plus belle par l'excitation comme je le pensais.

« - Et bien alors Katarina ? On n'a besoin de moi pour calmer tes excès de chaleur ? » Lui déclarais-je en gardant ce ton charmeur en la fixant du regard.

Je pouvais y voir du désir dans ses yeux, nous avions complètement laissé de côté nos haines mutuelles pour uniquement nous focaliser sur nos instincts les plus bestiales. Je souris légèrement, avant d'y glisser doucement ma main dans le pantalon de Katarina avant de la lui ôter brusquement, l'arrachant en partie, lorsque je l'ai poussé sur le lit. Elle avait à présent la poitrine à découvert, ses seins aussi dur que pouvait l'être ma lame, et ne portant plus qu'un simple sous-vêtement des plus affriolant pour cacher son intimité. Sans la quitter des yeux je suis alors entièrement dévêtu devant elle, lui laissant entre-voir la bosse qu'elle avait dû ressentir tout à l'heure contre elle.

« - J'espère pour toi que tu n'es pas une fille de la noblesse ne pouvant pas tenir plus de dix minutes ? De toute façon, je ne comptes pas te laisser une minute de répit assassin. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina

avatar


Personnage
Rôle: Assassin
Titre: Lame Sinistre
Devise: La violence résout tout!
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Sam 28 Nov 2015, 21:27

Envahie par le désir et la fureur charnelle, Katarina n'était que sous l'emprise d'une telle fougue. Elle agissait telle une tigresse prête à bondir sur sa proie, ne lui laissant aucune échappatoire. Mais peut être avait elle les yeux plus gros que le ventre, car sa prise n'était pas de petite stature, c'était tout de même le général demacien du détachement hardi, il avait donc plus de force physique que elle et pouvait la battre aisément pour le côté « pugilat » de leurs ébats. Mais elle avait plus d'agilité et avait les compétences pour le dominer à certains moments, c'était donc du donnant donnant pour les deux ennemis amants de ce côté là. Mais pour ce qui est de la partie sexuelle, sera t-il aussi difficile que lors de leur combats de nommer un vainqueur ? C'est bien ce qui motivait en partie la lame sinistre, elle voulait connaître le gagnant non pas à dans la guerre mais dans l'amour, mélangé à cela ces infâmes sentiments faisant valser son cœur et sentir son sang couler à flot dans chacune de ses veines. Une sensation encore plus intense que celle qu'elle ressent au combat ou en ôtant des vies.

Alors qu'elle était sur les jambes de Garen, elle n'eut à peine le temps d'avoir l'envie de l'embrasser qu'elle sentit sur son fessier quelque chose qui la toucha subitement, lui faisant perdre sa garde. Le demacien en profita sûrement pour se redresser et ainsi la faire tomber, mais il la rattrapa de justesse tout en lui répondant à sa dernière provocation d'un ton aussi charmeur qu'elle était à sa merci. Sur le moment, sous l'emprise du désir et du charme du général, elle ne voulait répondre qu'une chose : « Oh oui... Je suis toute à toi... » Mais elle avait réfléchie dix fois avant de dire quoi que ce soit, et décida plutôt de rester agressive, par simple fierté.

"Je ne suis à la merci de personne, même pas..."

Elle n’eut à peine le temps de finir sa phrase, que le demacien lui arracha son bustier de cuir la rendant ainsi poitrine à vue de celui ci. Mais ce qui l'étonna le plus était le fait qu'elle n'eut point le réflexe de cacher ses seins, et même que cela fit rater un battement de son cœur tellement elle appréciait être observé par celui ci. Et lorsqu'il saisit d'une de ses mains sa poitrine pour la masser tout en l'embrassant, elle ne put retenir quelques gémissements étouffés par le baiser. Lorsque Garen la provoqua avec une phrase bien peu charmante, elle y répondit d'un ton agressif.

"Pourquoi aurais-je besoin d'un demacien pour… Ahhhhh !"

Elle interrompit sa phrase par un cris de jouissance lorsque la force de Demacia plongea sa main dans son pantalon caressant, effleurant, quelque peu son intimité au passage, jusqu'à ce que brusquement il lui l'arracha et la poussa dans le lit. Elle ne le quitta pas pour autant du regard, prenant un air quelque peu menaçant jusqu'à ce qu'il se dévêtisse devant elle, où elle devint plutôt gourmande à ce moment là. Lui disant encore des mots biens vaches, le demacien fit dessiner un sourire narquois sur le visage de la noxienne.

"Tu es bien beau mon général..."

A peine elle se redressa légèrement, qu'elle fit un shunpo pour se retrouver derrière Garen et reprit ses paroles , toujours dans un ton charmeur, tout en le poussant à son tour dans le lit.

"...mais tu parles trop, et si plutôt on passait à l'action, histoire de me montrer tes soit disant prouesses !"

Elle s'approcha de lui dans un nouveau déhanché engageant, et une fois à seulement quelques centimètres de son visage, elle continua de parler.

"Pour moi, les plus grands parleurs sont les plus petits joueurs. Sache que personne a Noxus n'a sut... combler mes attentes !"

Elle lui déposa un baiser langoureux tout en caressant son torse pour se délecter des formes puissantes de son partenaire. Puis descendit progressivement petit à petit ses lèvres le long du cou, puis du torse de Garen, jusqu'à en arriver à son sexe, qu'elle embrassa également, lécha avec gourmandise puis le fit pénétrer dans sa bouche progressivement. Elle faisait des vas et viens avec son visage, accompagnés de quelques coups de langue plus ou moins vifs. La lame sinistre mettait tout en œuvre pour que la force de Demacia monte au septième ciel, afin de le faire taire de ses provocations principalement. Mais quelque chose au plus profond d'elle même la rendrait fière si elle réussissait cela. Pendant ces nombreux actes, elle perdait le contrôle, abandonnait son corps. Aux battements de son cœur pendant que sa main touche son torse, une question se posait : Était ce de l'amour ? Ou simplement du désir sexuel ? En tout cas, une flamme s'allumait dans Valoran.

______________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garen

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Force de Démacia
Devise: 'Le meilleur moyen de tuer un adversaire, c'est de transpercer l'homme qui est à ses côtés.''
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Dim 29 Nov 2015, 22:48

Je n'avais plus le moindre haine, du moins pour le moment, concernant cette jeune femme. Je ne portais à présent qu'un regard remplit d'envie et de malice. Et alors que je la regardé se tenir devant moi entièrement nue, l'excitation que je ressentais précédemment n'en fut qu'emplis à l'idée de ce que je pouvais bien faire de cette chère Katarina. Les idées ne me manquaient pas pour être franc, et j'étais sûr qu'elle finirait par flancher et qui sait, me supplier de la laisser respirer. Je reprenais de la vigueur à chacune des images que j'avais en tête, et le petit sourire que j'avais au coin des lèvres se changeait peu à peu en un regard bestial qui devait lui laisser comprendre ce que je comptais bien lui faire. Sans oublier mon compagnon plus bas qui reprenait de seconde en seconde du poil de la bête, n'ayant qu'une envie, briser les défenses de la Noxienne.

Toutefois, lorsqu'elle me complimenta et qu'elle disparut aussitôt de mon champs de vision, je mis un peu de temps à comprendre qu'elle venait de se mettre derrière moi. Quand je me suis tourné pour tenter de la saisir elle me poussa sur le lit avant de se rapprocher de ma personne dans un déhanché à en faire perdre la tête. Je voulais me relever, mais son visage se tenait à quelques centimètres du mien. Ce qu'elle me dit ne me fit pas le moindre effet à mon ego, je savais ce dont j'étais capable, et l'idée même que Katarina n'a su être satisfaite de ses précédentes expériences me plu.

« - Aucun Noxien ne vaut la force de Démacia, dans tout les domaines qu'il soit. » Lui dis-je d'un ton charmeur et moqueur.

Elle m'embrassa et débuta quelques caresses contre mon torse, appréciant sans doute ma musculature, forgé par des heures et des heures de travail, et qui n'était sans doute qu'à envier pour beaucoup. Les actions de Katarina, même si je ne voulais pas l'admettre, ne me laissaient pas indifférent, bien au contraire, de nombreux frissons et coup de chaud parcouraient mon corps. Puis elle approcha ses lèvres de mon soldat, donnant de brèves coup de langue qui me faisaient déjà de l'effet, chose surprenante car je n'avais jamais rien eu jusqu'à présent. Je comprenais ainsi que mon adversaire n'était pas une amatrice. Je retenais de faire le moindre grimaces prouvant que je prenais du plaisir avec elle, mais très vite ce fut difficile de se retenir quand elle le prit entièrement dans sa bouche pour débuter des mouvements de va et vient comme on ne m'en avait jamais fait auparavant. Pas le moindre doute elle était douée dans ce domaine.

Alors qu'elle me provoquait des douces sensations, quelques chose en moi faisait battre mon cœur beaucoup plus vite que d'ordinaire, de plus, les sensations que j'éprouvais avec elle au cours de ces actes étaient bien plus fortes que ce que j'avais éprouvé jusqu'à présent avec les jeunes Démaciennes que j'avais fréquenté. Je pensais qu'il ne s'agissait que d'une envie tout simplement bestiales envers une femme aussi ravissante que sauvage, une femme sortant de l'ordinaire et du lot. Mais, plus je réfléchissais et plus je me disais qu'il y avait également autre chose.

« Tu penses que ça me suffit ? »Lui dis-je avec un sourire en coin, cachant au mieux le plaisir qu'elle me procurait avec ses lèvres. « Sache que je n'irais pas dans la dentelle avec toi. »

J'ai repoussé Katarina pour qu'elle cesse son activité car je devais l'admettre qu'elle n'était pas loin de me faire venir, moi qui d'ordinaire n'éprouve rien sur ce genre de chose. Je pose mon regard sur son corps nu et une idée me traversa l'esprit. J'eus un sourire encore plus visible que précédemment lorsque j’imaginai la façon de m'y prendre et au fait de faire flancher Katarina comme toute les autres bien avant. Elle aura beau être ravissante, elle n'en reste pas moins une Noxienne et donc, sûrement pas mieux que les autres femmes de la noblesse par qui j'étais passé. Pourtant, elle n'était pas loin..

« Ainsi donc tu n'as pas trouvé un homme à ton goût parmi les barbares qui composent ta cité ? Prépare toi donc à la justice de Démacia Katarina. »

J'eus une poussée brusque d'adrénaline à cet instant, mon cœur battant encore plus vite que sous l'excitation d'un duel sur un champ de bataille, et mon soldat se dressant de plus belle pour faire face à notre adversaire. J'ai saisis Katarina par la main avant de la jeter sur le lit et la saisir de haut par les hanches. La vue de son fessier, au forme délicate et sensuel ne fit augmenter ma détermination à exécuter mon plan. Ainsi donc sans plus attendre, j'ai pénétré l'intimité de Katarina, et pour être franc je m'attendais à bien plus de difficulté pour y entrer. Je faisais des va et vient sans le moindre difficulté, entrant et ressortant comme dans du beurre. Si je me concentrais suffisamment pour l'écouter j'étais presque sûr de l'entendre gémir faiblement. Toutefois, je n'y porta pas plus longtemps attention car tout ce que je voulais c'était lui faire comprendre que c'était moi qui avait le dessus, et pour cela j'y allais plus ou moins bestialement sur les aller et venu au sein de cette chère Katarina.

« - Tu as entendu ? »

Je me suis brusquement arrêté, posant par réflexe ma main sur la bouche de Katarina pour qu'elle ne fasse pas plus de bruit. Deux gardes étaient non loin de ma tente et discutait entre-eux.

« - C'est sûrement ton imagination, vient boire un coup autour du feu avec les autres. »

« - Oui tu as raison. »

J'étais quelque peu énervé car à cause de ces deux idiots j'avais dû m'arrêter dans mon action. Si je leur met la main dessus demain je leur graverais mon épée au fer rouge sur leur derrière. J'ai relâché ma main de devant la bouche de Katarina, sentant un peu de bave sur celui-ci. Je regardais avec insistance de nouveau le fessier de la belle assassin, avant de lui mettre une légère tape sur sa fesse droite.

« - La pause est terminée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina

avatar


Personnage
Rôle: Assassin
Titre: Lame Sinistre
Devise: La violence résout tout!
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Dim 13 Déc 2015, 13:35

La lame sinistre donnait une partie de ce qu'elle avait afin de faire connaître les capacités que pouvait bien posséder une noxienne dans le domaine sexuel à son rival demacien. Bien sur, elle gardait le meilleur pour la fin, cela va de soit. Mais tout ces ébats la mettait bien en émoi, et elle avait du mal à se retenir, mais il le fallait ! Celui ci osait prétendre que cela ne lui suffisait pas, mais Katarina ressentait bien le plaisir intense qu'il éprouvait grâce à ses gémissements qu'il tentait de dissimuler et ses quelques tremblements. Et lorsque le général lui avoua qu'il n'ira pas doucement avec elle, cela la fit rire intérieurement, car c'est exactement ce à quoi elle s'attendait de lui, étant un guerrier bestial. Et lorsqu'il la repoussa brutalement un sourire malin aux coins des lèvres, elle répondit d'un sourire identique au fait qu'elle s'attendait à quelque chose de bien sauvage. Le général lui demanda alors confirmation qu'elle ne trouvait pas un homme digne d'elle parmi les « barbares » de sa cité. Elle n'apprécia guère cette appellation qu'il donna à ses confrères noxiens, malgré qu'ils sont reconnus pour leur sans-pitié au combat. Mais elle répondit d'un ton certain, exprimant son espérance que ce soit disant demacien sera plus performant.

"Peut-être représente tu la justice de Demacia, mais au moins, sais tu t'en servir avant de t'en venter ?"

Il la prit par la main afin de la placer de dos et saisit sans plus attendre ses hanches généreuses pour pénétrer son intimité. Et c'est là que Katarina ressentit soudainement un plaisir comme elle n'en avait jamais eu auparavant, chaque va et viens lui offrait plaisir et sensation forte à la poitrine. Elle avait du mal, mais elle retenait ses gémissements pour ne pas se faire repérer et surtout principalement parce qu'elle avait trop de fierté pour exprimer à Garen le plaisir qu'il lui offrait. Tout de même, elle creusa son dos pour offrir plus de plaisir à son amant ainsi qu'une meilleure vue. L'assassin au cheveux rouges ne pensait à plus rien, elle était concentrée sur les sensations qu'elle ressentait actuellement, mais qui soudainement se stoppent avec un arrêt et une grande main couvrant sa bouche. C'est après quelques secondes qu'elle comprit en entendant les gardes demaciens qu'ils ont faillit être repérés. Ces derniers partirent au loin et la force de Demacia mis une claque sur le fessier de la noxienne, c'est alors qu'une montée de volonté surgit en elle, elle décida de prendre à nouveau le dessus. Pour ça, elle se retira et d'un mouvement de jambes en ciseau elle saisit le cou de son partenaire pour le plaquer sur le lit, le tout à vitesse éclair. Elle s'approcha de lui à quatre pattes, d'un pas et regard félin, et pose son index sur les lèvres du général tout en lui disant d'une voix suave :

"Chuuut... Tout doux mon beau demacien, je ne vais pas te faire de mal... Quoi que..."

Puis d'un mouvement de hanche agile elle fit pénétrer le sexe de Garen dans le sien et commença des aller viens rapides et puissants de haut en bas tout en restant droite. Elle replaça une mèche de cheveux qui cachait son œil gauche dont elle fit un clin tout de suite après, même si elle était peu fière de sa cicatrice qui ornait cet œil là, une cicatrice reste une cicatrice, elles sont les enfants de nos batailles. Elle continua sans cesse, mais à rythmes variés et changeant quelques fois ses mouvements de bassin, afin de rendre complètement dingue son amant. Plus elle se redressait, plus le plaisir était sensationnel pour elle, Katarina cherchait avant tout à faire ses preuves, mais plus les ébats se passaient et plus elle avait l'impression d'être lié à Garen et ressentait l'envie de le rendre comblé.

______________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garen

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Force de Démacia
Devise: 'Le meilleur moyen de tuer un adversaire, c'est de transpercer l'homme qui est à ses côtés.''
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Dim 13 Déc 2015, 22:38

Je n'ai guère eu le temps de comprendre ce qu'il venait de se passait. J'avais tout juste donné une tape sur la fesse de Katarina et elle s'est aussitôt retiré puis dans un mouvement rapide elle m’immobilisa pour me plaquer sur le lit à une vitesse éclair. J'ai dû mettre quelques secondes pour revenir à moi après un tel coup et alors que je tentais de me relever, j'ai rapidement jeté un coup d’œil vers Katarina son habituelle démarche féline, mais à quatre pattes et entièrement nue cette fois-ci. Mon sang ne fit qu'un tour entier et cela d'une manière aussi rapide que les mouvement de Katarina. Elle s'approcha et posa son index sur mes lèvres avant de me dire d'une voix suave à l'oreille, qui me provoqua un léger frisson le long de la colonne vertébral, qu'elle ne comptait pas me faire du mal, enfin, pas trop. J'étais partagé entre la surprise et l'amusement, avec une once d'excitation. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle utilise « beau » et « Démacien » dans la même phrase venant de sa part. Ensuite ce qui m'amusa est également ce qui m’excitai dans ses paroles ; le fait qu'elle ne comptait pas me faire trop de mal, j'avais un peu du mal à voir comment elle pourrait me faire du mal après ce que je venais de lui faire. Quelque chose en moi me disait que j'avais réussis là où tout les autres avaient échoué auprès d'elle. A partir de là, je me pensais qu'elle ne pourrait plus se passer de moi.. et ce qui m'effrayait, c'est que je risquais éventuellement d'être dans le même cas. Même si je refusais, je ne pouvais que l'admettre, Katarina est la seule femme a avoir réussit à me procure du plaisir sans réel difficulté.

Mon membre était toujours aussi dressé qu'au début, et quel fut ma surprise quand d'un mouvement de hanche Katarina le prit sans problème en son intimité. Sur le coup, j'ai éprouvé une sensation indescriptible, et ce fut encore plus intense lorsqu'elle fit des mouvements variant, allant de bas en haut au début pour ensuite faire des mouvements de bassin auxquels je n'aurais jamais pensé. Alors que je portais mon regard vers son visage, elle me fit un clin d'oeil avant de reprendre ses gestes qui allaient bientôt me rendre fou certainement. Je retenais mes gémissements, mais si cela continue ainsi je ne pourrais bientôt plus retenir aussi bien mes légers cris de plaisir, que le liquide corporel qui sortira de par le soldat.

Ce n'est que lorsqu'elle se redressa que j'ai saisis l'occasion pour me relever légèrement pour avoir mon visage à la hauteur de sa poitrine, la ceinturant avec mes bras, avant de saisir de mes lèvres le bout de sa poitrine, pointant fermement sous l'excitation de nos ébats bestiaux. J'ignorais si c'était parce que j'étais dans une sorte d'état seconde, mais il m'avait semblé entendre un gémissement un peu plus soutenu que les précédents de la part de Katarina lorsque je pris à pleine bouche son sein. Je fis à mon tour un léger mouvement du bassin, et hormis l'agréable sensation de mon membre se resserrant en elle, je sentais que je touchais le fond.

« - Tu n'es pas ordinaire Katarina. » Lui dis-je en prenant une courte pause. « Mais sache que tu as devant toi la force de Démacia. »

A cet instant je me suis levé du lit tout en tenant Katarina, sans me retirer d'elle. Elle descendit légèrement et j'avais à présent son visage face au mien alors que je la retenais d'une main derrière le dos et l'autre au niveau du bassin. Je l'ai regardé dans les yeux, avec le même sourire charmeur que tout à l'heure et lui vola de nouveau un autre baiser langoureux et sauvage.

« - J'espère que tu seras capable de tenir. » Lui ai-je demandé en riant légèrement avant de la faire sautiller aussitôt sans même qu'elle n'ait le temps de me répondre.

La position que nous tenions n'était pas désagréable, bien au contraire, elle était bien intense et sportive. Alors que je l'a faisais sautiller sur mon membre j'avais presque l'impression de la sentir trembler, et aussi que la pénétration était plus simple. Était-elle entrain de craquer ? Si c'était le cas, je n'avais plus qu'à tenir encore un peu et lui procurer ce fameux orgasme qu'elle n'a pas connu avant. Je resserre ainsi donc un peu plus mon étreinte et fait des va et vient plus rapide et vigoureux pour finir d'achever cette chère assassin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina

avatar


Personnage
Rôle: Assassin
Titre: Lame Sinistre
Devise: La violence résout tout!
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Ven 15 Jan 2016, 09:54

Alors qu'elle prenait les dessus, Katarina ressentait un plaisir et une fierté inégalés, et ces sensations devinrent encore plus intense lorsque le demacien lui affirma qu'elle n'était pas comme les autres. Mais ces sentiments se transformèrent en surprise lorsqu'il prononça qu'il était la force de Demacia et se redressa subitement pour plonger sa tête dans la poitrine généreuse de la lame sinistre. Puis il se leva du lit pour la soulever ce qui la surprit encore plus et lui imposa une certaine admiration pour la force que Garen possédait. Elle répondit à son sourire charmeur par un regard intense accompagné d'un léchage de sa lèvre supérieur pour lui faire comprendre qu'elle avait toujours autant d'appétit. S'en suivit d'un baiser que peut être pensait-il volé, mais elle le voulait ce baiser, si il n'aurait pas prit l'initiative, c'est elle qui l'aurait fait.

Il lui demanda d'être suffisamment endurante pour tenir encore un moment, ce qui la fit sourire, mais elle n'eut point le temps de répondre que le demacien la fit sautiller, lui procurant toujours autant de plaisir. Après quelques minutes qui semblait courte pour Katarina, elle sentit une sensation des plus intenses, les frottements du membre du général contre son point sensible commençaient vraiment à la démanger et d'un seul coup lui procura un plaisir sensationnel sur tout le corps, la forçant à gémir plusieurs fois et rapidement qu'elle tenta de dissimuler pour ne pas avertir les hommes de Garen. C'était un orgasme, une première pour la lame sinistre qui jusqu'à présent était restée sur sa faim pour chaque aventure qu'elle a connu. Seulement, elle n'était pas la seule ! Elle entendait les grognements de plaisir du demacien plus intenses et répétitifs que les précédents et également sentait son pénis se retirer soudainement pour lâcher sur son entrejambe et son ventre son liquide reproductif. C'était un orgasme en cœur, ce défit sexuel tout comme leur combat termina à égalité.

Elle se détacha de l'emprise de Garen pour se poser sur son lit, ayant besoin de s'allonger un peu pour ne pas perdre l'équilibre suite à un tel effort et surtout une tel sensation. Elle l'invita à la rejoindre, il semblait quelque peut hésitant au départ, mais finalement pris place à ses côtés sur la couche. Après quelques secondes d'hésitation, elle se blottit contre lui et commença à écouter les battements du cœur encore quelques peu rapides. Elle poussa un long soupir avant de déclarer à son ennemi qu'elle sera jamais capable de le tuer.

"Ce cœur..." Elle sentit la tête de Garen se tourner vers elle et donc continua. "...Je.... je ne pourrais jamais le faire s'arrêter..."

Elle ignorait pourquoi, la seule chose qu'elle ressentait était un pincement dans sa poitrine, comme si elle était pétrifiée rien qu'à l'idée de tuer son rival. C'est quelque chose qu'elle n'arrivait pas à comprendre, car elle avait toujours apprécié donner la mort jusqu'à présent. Une larme glissa le long de sa joue ne pouvant la retenir, Katarina ne se reconnaissait plus.

______________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garen

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Force de Démacia
Devise: 'Le meilleur moyen de tuer un adversaire, c'est de transpercer l'homme qui est à ses côtés.''
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Mar 02 Fév 2016, 19:01

Plus le temps défilait, et plus nos ébats bestiaux durée, plus je me sentais approcher de l'orgasme. Ce dont je n'étais pas le seul visiblement, j'entendais ma chère partenaire retenir des gémissements qui se voulaient plus forts étant donné que malgré ses efforts pour ne pas laisser échapper ses petits cries je pouvais nettement les distinguer. C'était le moment de donner tout ce que j'avais. Je fis donc des allers et venus plus intenses et rapides en elle, sous de légers grognements, jusqu'à ce que je la sentes trembler légèrement. A cet instant j'étais sur le point de relâcher ma semence, mais par chance j'ai pu me retirer juste à temps pour répandre celle-ci contre l'intimité de Katarina et une partie sur son ventre.

J'ai relâché mon emprise sur Katarina qui s'allongea, tremblante sur le lit, alors que je reprenais mon souffle encore debout. Je la vis me faire signe pour la rejoindre dans la couche, j'ai hésité un moment avant de m'installer près d'elle, m'allongeant à ses côtés. Je fus toutefois légèrement surprit qu'elle s'approche et se blottit contre moi, posant sa tête contre mon torse pour écouter les battements de mon cœur qui n'était pas encore calmé. Lorsqu'elle prit parole j'ai tourné la tête immédiatement vers son visage et lorsque je vis une larme couler le long de sa joue j’eus une étrange sensation au fond de mon être. Je ne saurais décrire cette curieuse sensation mais elle était un partage entre de la tristesse et de l’étonnement.

« - Katarina.. » J'ai approché délicatement ma main de sa joue pour essuyer ses larmes sans vraiment comprendre ce qui m'y a poussé.

Je n'aurais jamais cru que je serais témoin d'une telle scène. Je pensais qu'elle était semblable aux autres Noxiens, des êtres ne pouvant faire preuve d'aucun autres sentiments que de la haine, de la colère ou du mépris. Le fait de voir la Lame sinistre, comme tous la surnomme, pleurer me bouleversa quelque peu. Je l'a trouvé bien plus charmante et féminine ainsi. Mon cœur s’accéléra à nouveau lorsque j'ai croisé son regard, auparavant plein de fougue, alors que maintenant j'avais l'impression de faire face à une toute autre personne.

Je ne pouvais plus nier l'évidence, cette sensation où le palpitant accélère aussi vite qu'un étalon en pleine course, l'irrésistible envie de serrer Katarina contre moi et l'embrasser avec passion, sans oublier que je ne pouvais malgré tout pas lui faire du mal. J'ai des sentiments pour cette femme..

« - Moi non plus.. Je.. Je ne peux pas mettre fin à ton cœur et plonger ces yeux émeraudes dans les ténèbres.. » Lui dis-je finalement en approchant mes lèvres des siennes pour y déposer un langoureux baiser.

A cet instant des bruits de pas, et un son métallique se firent entendre à l'extérieur de ma tente. Le garde prit parole en me demandant si il ne dérangeait pas et si tout allait bien. J'ai laissé échappé un léger soupir avant de froncer les sourcils et de crier à travers la toile.

« - Je vais bien ! J'ai clairement dit que je ne voulais pas être dérangé et que j'essayais de dormir ! »

Curieusement, la silhouette du garde posté devant ma tente, tenant une torche et son équipement s'en alla aussi vite qu'il était venu. J'osais espérer cette fois-ci qu'aucun autre de mes hommes ne viendraient troubler ma tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina

avatar


Personnage
Rôle: Assassin
Titre: Lame Sinistre
Devise: La violence résout tout!
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Dim 14 Fév 2016, 04:03

Katarina ne se reconnaissait même plus, pour elle, on lui avait donner la vie pour qu'elle ôte celle des autres, mais là, elle ne le pouvait pas. Et pourtant cet homme était un demacien, un rival pour qui on lui avait bourré la tête de haïr et de tuer tout être provenant de cette ville à l'obsession stupide pour la justice, et ce depuis sa naissance. Mais Garen semblait différent à ses yeux, elle ignorait le pourquoi du comment, mais cet homme lui avait donner des sensations amoureuses qu'elle n'avait jamais connu, la forçant donc à ne pas le tuer, ni même effleurer sa chair du tranchant de ses lames. Elle était peut être une professionnelle pour ce qui était d'éliminer les gens, mais pour ce qui est d'aimer un homme, elle n'était qu'une débutante.

Les échanges de mots doux et sincères lui firent encore plus céder au charme de la force de Demacia. Et alors qu'elle allait lui avouer une chose difficile à annoncer, un des gardes du général vint prendre des nouvelles de son supérieur. Sur le coup, elle était dégoûtée d’échapper à une telle occasion, mais au final, elle se dit que c'était peut être mieux ainsi. Une fois le garde partit, elle tenta quand même une seconde de fois de lui annoncer ses sentiments, elle redressa alors son regard vers les yeux bleu intense de Garen et entama sa déclaration.

"Garen je... je..." Comme si le regard vif du général lui brûlait les yeux, elle les baissa soudainement, ne trouvant pas le courage de le lui dire, et trouva rapidement un moyen d'esquiver la chose. "… je doit y aller..."

Elle eu clairement envie de se donner une gifle pour avoir été aussi lâche, mais en même temps, il était vrai qu'il était temps pour elle de s'enfuir pour retrouver le camp noxien, avant que son absence ne se fasse remarquer. Elle se leva du lit à la recherche de ses vêtements, qu'elle retrouva en lambeaux. Elle soupira, se demandant comment elle pouvait rentrer discrètement en tenue d'Eve. Mais elle n'avait pas le choix, elle ne pouvait demander à Garen de lui prêter des vêtements, par simple fierté et surtout pour ne pas obtenir les foudres et suspicions des noxiens. Elle laissa tomber les bouts de tissus qui étaient autrefois ses vêtements, et se mit à quatre pattes près de la toile de la tente afin de la soulever légèrement et d'observer qu'aucun garde n'était poster aux alentours. La noxienne se releva, se tourna une dernière fois vers le demacien pour lui donner son salut.

"Au revoir... Garen..."

Puis elle quitta la tente, se faufilant agilement entre chaque éléments du camp pour enfin terminer hors de vue des ennemis. Elle se retourna une dernière fois, le regard attristé, le cœur serré. Elle ignorait dans combien de temps elle le reverrait, et que lorsque ce sera le cas, si ce sera uniquement pour se battre ou bien comme elle l’espérait, une rencontre dans la paix.

______________________________________________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garen

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: Force de Démacia
Devise: 'Le meilleur moyen de tuer un adversaire, c'est de transpercer l'homme qui est à ses côtés.''
MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   Ven 26 Fév 2016, 19:27

Une sensation de colère m'avait envahit à cause d'un de mes gardes. J'avais l'horrible sensation qu'à cause de son intervention stupide je me retrouvais à manquer quelque chose d'important. Après avoir récupéré mon calme, je tourne mon regard vers Katarina, la regardant dans les yeux, et aussitôt je me suis sentis lesté de toute colère. Qui le cru ? Moi-même j'en suis étonné, je n'aurais jamais pensé que je pourrais regarder une Noxienne et en ressentir autre chose que de la colère ou du dégoût. Mais, elle est différente.. Comment je le sais, sincèrement j'en ai aucune idée, toutefois mon instinct et mon cœur semblaient d'accord sur un fait : moi, Garen Crownguard, l'un des plus puissants généraux Démacien, suis tombé fou amoureux de Katarina Ducouteau. Cela ne devait pas se savoir hélas.

Katarina soutenait brièvement mon regard avant de le détourner pour une raison que j'ignore. Elle semblait vouloir me dire quelque chose d'important, cependant elle n'en fit rien. Elle m'annonça qu'elle devait s'en aller. A son annonce j'étais partagé entre le dégoût et la tristesse, je n'avais nul envie qu'elle s'en aille. Pourtant il fallait bien, elle risquait d'énorme problème si jamais elle était surprise dans les alentours du campement. Quant à la sensation de dégoût cela devait très probablement être lié à ce que Katarina ne m'a finalement pas dit.

Lorsqu'elle se leva, je fis de même quelques secondes plus tard, l'observant récupérer ses affaires, quelque peu gêné de l'état dans lequel j'avais mis sa tenue. J'étais prêt à lui confier des vêtements m'appartenant, mais à mon humble avis elle l'aurait refusé, par pure fierté connaissant un peu son caractère et également si jamais elle se fait surprendre par ses gardes avec mes vêtements cela serait suspect. Allait-elle donc vraiment rentrer en tenue d'Eve jusqu'à son campement ? Il est vrai que les nuit d'été ici son chaude, mais voilà.. j'imagine que cela doit être désagréable.

« - Navré pour.. enfin.. tu vois. » Lui dis-je alors qu'elle se mit à quatre pattes, pour regarder en soulevant la toile si un garde ne ferait pas sa ronde.

Son délicat et doux fessier, presque aussi lisse que de la porcelaine, pointant vers moi, je détourne légèrement mon regard avec une curieuse sensation de gêne pour je ne sais quelle raison, sans oublier un influx sanguin plus important dans certaines parties de mon corps. Elle se retourna une dernière fois pour me dire au revoir avant de s'en aller telle une ombre dans la nuit pour rejoindre son campement. Mon cœur avait l'air de se déchirer, jamais une séparation m'avait autant affecté par le passé.

« - Katarina Ducouteau.. de toute les femmes qui puissent exister sur Valoran, c'est toi que mon cœur à choisit. » Ai-je déclaré à voix basse, à moi-même en marquant une petite pause pour soupirer. « Pourquoi fallait-il que l'on soit dans des cités en guerre ? »

Je jette un rapide coup d’œil à travers la toile de ma tente, regardant au loin dans l'obscurité, pensant à elle une fois de plus, me rappelant la douce sensation de sa chevelure entre mes mains et ses ravissants yeux d'émeraudes qui illuminent la nuit. J'espérais qu'il ne s'agissait là que d'un au revoir comme elle l'avait dit et non pas d'un adieu. Pensait-elle également cela de son côté ?

J'ai refermé la toile et pris ce qui restait des vêtements de Katarina pour les mettre parmi mes affaires dans le coffre afin qu'un de mes hommes ne tombent pas par inadvertance là-dessus. Après cela je suis retourné sur le lit, songeant une fois de plus à toute cette histoire. Si mon amour pour Katarina était une bonne chose, ou bien si cela conduirait à notre perte. Je n'avais plus aucune notion du temps, mais je n'ai pas pu m'endormir rapidement..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
[X] Une tentative d'assassinat plutôt charnelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chavez soupconne une tentative d'assassinat contre sa personne
» La carotte plutôt que le bâton et c'est tant mieux !
» Enquete sur l'assassinat de Jean Léopold Dominique
» [Libre]Nobunaga est mort! [Big Town, Rang B, Chasseurs de Prime, Assassinat]
» Assassinat d'une etudiante haitienne en République dominicaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life of Legends - RP LoL :: RPG :: Autres Lieux :: Marches de Kaladown-
Sauter vers: