Forum RP sur le jeu vidéo en ligne : League of Legends. Jouez votre personnage préféré dans sa vie en dehors de la league. [NC -16]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La déchéance d'un roi [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jarvan IV

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: l'Exemple Démacien
Devise: Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance.
MessageSujet: La déchéance d'un roi [solo]   Ven 30 Oct 2015, 01:08

La journée venait de s'achever. Une longue et épuisante journée de roi. Décidément je me demande comment père a bien pu faire pour gérer tant de chose, surtout des affaires aussi variées, et parfois aussi banales. J'ai retiré ma tenue royale pour me mettre alaise avant de m'allonger paisiblement sur le lit en repensant à ce qui c'est passé aujourd'hui. Et surtout comme chaque nuit, penser à Quinn.

« Où peux-tu bien être à présent ? »

Combien de temps s'était-il écoulé depuis le départ si précipité de Quinn ? Des jours, voir des mois peut-être ? Je ne sais plus du tout à vrai dire. J'ai passé tous ces jours, partagé entre les cérémonies mondaines, les rencontres diplomatiques, et les rapports de mission. Rien qu'aujourd'hui j'ai dû rencontré un des noble Démacien qui s'inquiétait pour les relations de sa fille et qui m'a demandé d'intervenir en sa faveur. Toutefois, vu cette histoire, je ne pouvais pas faire grand chose pour lui. Certes, il est normal que ce noble s'inquiète pour sa fille, je ne le blâme pas pour cela, c'est un père qui s'inquiète pour sa fille. Mais de là, se rendre auprès du roi, lui demander audience pour une histoire qui devrait se régler en famille, je trouve cela grotesque.

« Je suis désolé pour lui, mais même en étant roi je ne peux empêcher une jeune femme de fréquenter un jeune homme. » Me dis-je en soupirant avant de me relever et m'asseoir sur le lit.

J'avais déjà bien assez de responsabilité et de chose à faire en tant que roi. Ce n'est pas l'envie qui me manquerait d'intervenir auprès de ces personnes, bien au contraire, je serais intervenu si j'en avais la possibilité. Hélas, en tant que prince j'aurais sans doute pu me le permettre, mais en tant que roi je me dois de faire des choix prioritaires sur d'autres.. tel est le fardeau de gouverner.

Je me suis levé finalement du lit pour me rendre auprès de l'amphore remplit d'eau posé sur la commode près d'un des sièges dans le fond de la chambre. J'y bu une bonne et grande gorgée, avant de m'asseoir sur le siège face aux portes vitrées menant au balcon. C'était ce que je faisais chaque soir, en espérant, et en priant pour que Valor se pose et m'apporte des nouvelles de Quinn. Mais, ce ne fut jamais le cas jusqu'à présent depuis son départ..

« Serait-ce encore un soir comme les autres ? »

J'ai jeté un coup d’œil à l'amphore que je tenais à la main et dans un profond soupir je l'ai posé sur la table avant de me lever, me dirigeant vers l'armoire que je n'avais pas encore ouvert jusqu'à présent. Celui-ci contenait divers alcool provenant des meilleurs caves Démacienne, que l'on m'a offerte, même si personnellement je ne suis pas de nature à boire, à l'exception de grande occasion. Ce soir, je voulus changer un peu les choses, je n'avais plus trop envie de noyer mes pensées dans l'eau, mais dans de l'alcool. J'ai donc saisis la première bouteille qui me passa sous la main, d'autant que dans le noir, il était très difficile de distinguer les bouteilles.

« Du vin rouge, Coeur de Démacia ? » Ai-je déclaré à voix basse en lisant l'étiquette de la bouteille malgré la faible obscurité, en prenant un verre se trouvant dans l'armoire. « Voyons toujours ce que cela donne après tout. »

J'ai donc dé-bouchonné la bouteille avant de me verser un demi-verre avant pour en respirer le parfum et d'y goûter. Le vin n'était pas mauvais, au contraire il était même très bon, avec un léger goût fruité et sucré.

J'ai alors enchaîné les verres, les uns après les autres, jusqu'à en vider la bouteille. Mon esprit commençait à devenir de plus en plus trouble, j'avais la sensation d'être plus léger, comme si mes problèmes me quittaient. Je me sentais vraiment bien sur ce coup. Une sensation que je n'avais pas eut depuis la dernière fois que j'avais vu Quinn.

« Quinn.. Quand reviendras-tu ? Es-tu partie pour toujours de Démacia.. Non ! Impo.. ssible.. »

Les lieux devenaient de plus en plus floue tout autour de moi. Je n'arrivais même plus à mettre un pied devant l'autre, et n'avais plus aucune notion de l'espace. Les meubles semblaient bouger et même le lit me paraissait comme s'éloigner de moi malgré le fait que je m'avançais vers lui. A cet instant, Quinn apparut sur le lit, dormant paisiblement, donnant l'impression qu'elle m'attendait pour venir la serrer contre moi.

« Ma.. Quinn.. j'arrive.. »

J'ai réussis à m'avancer jusqu'au lit, y puissant sur mes ressources et ma motivation pour atteindre celui-ci et une fois posé sur celui-ci. Je ne voyais plus rien, la chambre fut gagné par les ténèbres en un bref instant quelques secondes avant que mes forces m'abandonnent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvan IV

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: l'Exemple Démacien
Devise: Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance.
MessageSujet: Re: La déchéance d'un roi [solo]   Sam 31 Oct 2015, 20:37

Trois mois déjà.. trois long mois sans la moindre nouvelles. Que pouvait-elle bien faire et où était-elle surtout ? Je sais que Quinn est loin d'être une femme fragile, elle est capable de sacrée prouesse qu'elle a pu démontrer un bon nombres de fois au cours de ses missions pour Démacia. L'ennuie, c'est que malgré le fait que je sache tous cela, mon cœur et ma tête s'étaient mis d'accord, curieusement, pour s'inquiéter du sort de Quinn. Se portait-elle bien, où alors au contraire..

« Non.. Jarvan, comment peux-tu penser ce genre d'horreur.. » Me dis-je à moi-même en secouant énergiquement ma tête comme pour ôter une chose qui s'y serait accroché.

Nous étions au bout milieu de l'après-midi, et cette journée était bien calme comparée au précédentes que j'ai pu avoir au cours de ces dernières semaines. Le calme de cette journée ensoleillée me permis de prendre un peu de temps de répit dans mon rôle de roi. N'ayant plus d'audience à accorder pour aujourd'hui, où même d'événement à organiser et présider je me suis rendue dans les jardins afin de profiter de ces instants devenus si rare maintenant. Je pris place sur le même banc que d'habitude. Celui sur lequel je viens m'asseoir tout les soir quasiment depuis.. le départ précipité de Quinn.

Récemment j'ai fais la demande aux jardiniers de planter des fleurs bien particulière juste devant le banc pour que je puisse venir les admirer dès que j'en ai l’occasion. Il s'agissait de splendides roses bleu, une couleur qui représente bien Démacia je trouve, et la même fleur que j'ai offerte à Quinn lorsque j'ai fais ma déclaration.

Presque tous les soirs, je restais là, assis, baigné par les faibles lumières des astres, observant ces fleurs. Il n'y avait que quelques nuits où je ne descendais pas de mes appartements pour me poser dans ce lieu si sublime dans le château. Ces nuits là, je les passais dans ma chambre, buvant quelques verres de vin pour tenter d’atténuer mes douleurs. Même si jusqu'à présent je savais me montrer raisonnable, il devenait de plus en plus difficile de ne pas succomber aux sensations que je pouvais éprouver sous l'emprise de la boisson.

« Je suis le roi à présent.. je me dois de rester exemplaire.. » Me murmurais-je en poussant un profond soupir. « Si père était là et me voyait il aurait probablement honte de moi.. Et j'imagine même pas ce que Quinn penserait si elle me savait dans un tel état psychologique. »

Le problème est que même en sachant cela, même en savant que Quinn en aurait horreur, que mon père aurait certainement honte de mon comportement. Je ne pouvais m'en empêcher. Cette souffrance me ronge peu à peu, et je ne sais combien de temps je pourrais tenir encore.

« J'aurais besoin d'une aide extérieure pour comprendre ce que Quinn voulait faire.. Mais.. qui pourrait bien m'aider ? »

J'ai plongé mon regard dans les roses et il me vint une idée en tête. J'ignorais ce que cela pouvait donner, mais j'ai réfléchis sur plusieurs options, et celle de faire appelle à Luxanna pour en discuter un peu m'a semblé la plus prometteuse. J'étais décidé à présent, dès que possible je ferais appel à Luxanna pour une entrevue. Avec un peu de chance, elle saurait me dire certaines choses qui m'aideraient à me sentir mieux.

« Dans le cas contraire, ça me soulagera peut-être de libérer un peu ma conscience. »

Je me suis levé et jeta un dernier regard sur les fleurs avant de prendre la direction de ma chambre pour me coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvan IV

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: l'Exemple Démacien
Devise: Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance.
MessageSujet: Re: La déchéance d'un roi [solo]   Sam 07 Nov 2015, 03:11

D'horribles sensations me torturaient sans cesse. J'avais la sensation que mon crâne finirait par exploser à cause de ces douleurs incessant. Une impression, de compression de la tête à l'aide d'un brise-noix géant. Ma vue se troublait également de plus en plus, et il m'était impossible de faire plus de deux pas sans me décaler sur la gauche ou sur la droite. Je n'avais plus du tout le sens de l'équilibre, et j'avais la dérangeante impression que je ne contrôlais plus du tout mon corps. J'ai pu me caler tant bien que mal sur le divan, face à la table sur laquelle était posé un verre à moitié vide et une bouteille de vin Démacien entièrement vide pour son cas.  

« Je commence à en avoir assez.. » Ai-je lâché en lançant une bouteille vide sur le sol.

Le bruit de verre se brisant contre le sol en porcelaine, fit réagir les gardes se trouvant à l'extérieur de ma chambre. Deux d'entre-eux se précipitèrent à l'intérieur de ma chambre pour voir certainement ce qui pouvait bien se passer. Ma vision était floue à cause de la boisson, mais j'ai pu voir qu'ils tenaient fermement leur lance entre les mains, prêt à combattre une éventuellement menace. Malheureusement, avec l'obscurité de la pièce dû  à la nuit tombante, et sans oublier l'alcool, je n'ai pas pu distinguer exactement leur visage, mais ma réaction ne se fit pas réellement attendre.

« Sortez de la immédiatement ! Je ne vous ai pas demandé d'entrer ! »

Ma voix inquisitrice a rapidement eu raison de leur volonté et sans plus tarder ils sortirent de la chambre avant d'en refermer la porte, sans même réfléchir à ce qu'il avait bien pu se passer. J'imagine qu'ils ne souhaitaient pas affronter la colère de leur roi. Enfin, après tout cela reste compréhensible comme crainte.

« Luxanna.. où en sont tes recherches sur.. Quinn.. »

Je pris le verre dans ma main, regardant le liquide rougeâtre, dont le parfum et sa consistance me rappelait celui du sang. Le sang me rappela ensuite d'anciens souvenirs des guerres que j'ai pu mener, de toutes ces campagnes où j'ai perdu plusieurs de mes hommes, des frères d'armes et de véritables amis pour certains. Je n'ai pas pu porter le verre jusqu'à mes lèvres à cet instant, je me sentais pas particulièrement d'humeur à finir cette boisson, et je l'ai donc remis à sa place initiale sur la table avant de m'allonger sur le divan en fixant le plafond. Très vite mes paupières devenaient de plus en plus lourde et se fermaient petit à petit jusqu'à ce qu'une voix des plus familière me fit réagir.

« Jarvan.. Jarvan.. »

Je me suis relevé immédiatement par réflexe en entendant ce qui m'a parut comme étant la voix de Quinn. La voix résonna longuement dans ma tête alors que je parcourais la pièce des yeux avec difficulté pour connaître l'origine de ces bruits. Une silhouette apparut alors sous mes yeux, non loin du balcon, que j'ai reconnu comme étant bel et bien Quinn.

« Quinn ! C'est toi ? »

Je me suis aussitôt mis sur pied et posa pied sur les éclats de verre, me blessant la plante des pieds, m'étalant de toute part sur le sol avant de me tourner afin de voir mes blessures. Après avoir retiré les quelques morceaux je me suis relevé doucement, ne tenait déjà plus réellement debout, et la blessure en prime m'empêcha d'avancer. Je me suis donc contenté de ramper jusqu'au balcon, alors qu'en même temps Quinn s'avançait vers moi. Une fois face à face, j'ai tenté de me relever et la prendre dans mes bras pour l'enlacer et l'embrasser. Le sourire qu'elle m'adressa alors me donna le courage de supporter cette douleur, hélas quand j'ai voulu l'enlacer elle disparut brusquement, m'étalant alors sur le sol.

« Tu es pathétique. » Me dit-elle alors que mes paupières devinrent à nouveau lourdes comme du plomb pour laisser place aux ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jarvan IV

avatar


Personnage
Rôle: Combattant
Titre: l'Exemple Démacien
Devise: Il n'existe qu'une seule vérité et vous la trouverez à la pointe de ma lance.
MessageSujet: Re: La déchéance d'un roi [solo]   Ven 13 Nov 2015, 18:09

Les derniers rayons du soleil de la journée illumina les parois du palais, passant à travers les orifices pour éclairer les immenses salles, notamment celle où je me trouvais. La salle du trône se vidait peu à peu des visiteurs qui m'ont demandés audiences et auxquels j'osais espéré a pu rendre le service qu'ils attendaient. Certains gardes restaient pour maintenir l'ordre au cas où et éventuellement s'il devait se tenir une embuscade ennemi, au beau milieu du palais. J'ai soupiré un bon moment, il est vrai que je doutais fortement de me faire attaquer dans le château mais la possibilité d'un espion n'est pas nulle non plus. Mes conseillers étaient également là, à mes côtés débattant des sujets devant être traité en priorité parmi les demandes du peuples. J'avais bien de la chance de les avoir auprès de moi car il me facilitait bien la tâche en m'offrant des prodigieux conseils toujours judicieux.

Toutefois la fatigue commençait peu à peu à se faire maître de moi. Un léger bâillement discret et les yeux à mi-clos firent comprendre à mes conseillers que je commençais à fatiguer. Mais je fis tout mon possible pour rester éveillé et à leur écoute pour donner la décision finale. Ainsi donc malgré leur proposition de reporter cette discussion à plus tard je leur fis signe de rester.

« Nous n'avons pas terminer très cher amis. Des sujets aussi importants et délicats méritent toute notre attention et doivent être traiter avec réflexion et urgence. » Leur ai-je déclaré en posant le regard sur la paperasse.

Ils devaient probablement s'inquiétaient de me voir penché sur les demandes du royaume dans un tel état de fatigue, pensant certainement que je me tuais à la tâche. Ils ne peuvent pas le savoir mais la fatigue ne venait pas de là. J'avais du mal à dormir à présent depuis la dernière nuit où j'ai eu cette hallucination où Quinn m'avait sèchement désigné d'être pathétique. Cela me fit réfléchir, même si je pense qu'elle ne l'aurait jamais dit elle l'aurait sans doute pensée en me voyant dans un tel état de déchéance. Depuis, je n'ai pas bu une seule goutte d'alcool depuis, et c'est certainement les effet du manque qui me rendent si affaiblit la journée n'ayant pu m'endormir à l'aide de ma bouteille quotidienne.

« Le plus important est de protéger les fermes et les villageois des attaques des brigands et autres gredins. Si nous les protégeons pas, nous perdrons leur soutien et nous perdrons également des vivres. Je demanderais à renforcer les villages et villes alentours pour parer à ces éventualités. »
« Mais Sir vous vous retrouverez avec moins de soldat pour votre protection au château en faisant ainsi. » A ajouté le vieux Phinéas.
« Le bien être du peuple est le bien être de la cité Phinéas ne l'oublie pas. Il est vrai que cela risque de diminuer les défense du palais mais en contre-partie nous assurerons une plus grande protection des civiles et des terres. »

Phinéas est un homme sage, et il sourit lorsque j'ai donné réponse à sa remarque. Il comprit que j'avais certainement gagné en sagesse depuis mon enfance, même si il me reste énormément à apprendre. Je pris un autre document relatant les découvertes faites par ce jeune et surprenant archéologue de Piltover. Comme il le pensait de vieilles reliques furent découvertes dans les profondeurs des terres Démacienne et qu'avec du temps et des moyens ces découvertes pourraient être bénéfique. Les demandes de ce jeune garçon n'étaient pas donné, mais au fond de moi-même je sentais que ça serait une erreur de s'arrêter en si bon chemin.

« Je souhaiterais que vous envoyez des hommes pour aider ce jeune prodige de Piltover ainsi que les ressources qu'il demande. Démacia en sortira probablement plus grande avec son aide. »

Aucun des conseillers n'a trouvaient une raison de me contre-dire là dessus. Même si ce Ezreal demandait une petite fortune Démacia pouvait se permettre de subvenir à ces recherches.

Nous arrivâmes peu à peu au dernier sujet de cette conversation à savoir la présence de troupe militaire sur certaine zone. Le plus gros de notre armée était situé au limite entre le territoire de Noxus et la nôtre, au cas où ils auraient la mauvaise idée de nous envahir. Nous avons longuement réfléchis sur le sujet avant de procéder à certaine modification stratégique de ma part concernant le positionnement des troupes, une stratégie nous permettant d'avoir l'avantage à coup sûr si Noxus tente de s'attaquer à nous.

Je leur fis signe qu'ils pouvaient à présent partir se reposer à leur tour tout en les remerciant. Je fis de même en me levant du trône pour me rendre dans mes appartements. Je réfléchissais tout en marchant et ne fit pas vraiment attention aux gardes qui pouvaient se tenir sur le chemin. Je pensais de temps à autre des légers soupir en pensant une fois de plus à la disparition de Quinn.

« Une nouvelle semaine s'achève et Luxanna ne m'a pas encore donné de nouvelle concernant son investigation. Compte-t-elle elle aussi faire comme Quinn et disparaître brusquement ? Qu'est-ce que je peux bien avoir pour effrayer les femmes et faire qu'elle s'en aille sans me donner le moindre nouvelle ? » Me dis-je à moi-même en soupirant une fois de plus lorsque je mis pied dans ma chambre.

Peu importe ce qu'il pouvait bien se passer, des sujets sur lesquels je pouvais débattre avec mes conseillers, où même à mes entraînements quotidiens, je ne pouvais m'empêcher de songer à Quinn. Je sais parfaitement ce dont elle est capable, de plus elle n'est jamais seule, Valor est toujours à ces côtés, mais au fond, plus le temps passe en étant loin d'elle, plus je me sentais rongé de l'intérieur.

J'ai ôté ma tenue royale, la posant sur un coin pour ensuite m'allonger dans mon lit en me couvrant avec les couvertures, tournant mon regard vers le balcon en espérant voir un certain volatile grincheux. Mais, comme toujours ça ne sera pas ce soir..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La déchéance d'un roi [solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La déchéance d'un roi [solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life of Legends - RP LoL :: RPG :: Demacia :: Chateau de Jarvan III-
Sauter vers: