Forum RP sur le jeu vidéo en ligne : League of Legends. Jouez votre personnage préféré dans sa vie en dehors de la league. [NC -16]
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Libre] Une présence indésirable.

Aller en bas 
AuteurMessage
Talon

avatar


Personnage
Rôle: Assassin
Titre: Lame des ténèbres
Devise: Vos os aiguiseront ma lame
MessageSujet: [Libre] Une présence indésirable.    Jeu 16 Juil 2015, 20:12

La cité-état de Piltover, la cité du progrès. Et pourtant, tout autours de ce lieu se trouvait des quartiers pauvres, sales. Le progrès. Enfin bon, il y a toujours des quartiers de cette sorte un peu partout et je m'y habitue bien vite, venant de ces endroits moi-même. C'est dans une journée malheureusement très ensoleillé et dans un faubourg de Piltover que je marche seul, la capuche sur la tête pour me protéger un peu de cette chaleur étouffante. Mon équipement est vraiment lourd, ma tenue n'est vraiment pas pratique pour ce genre de temps. Et pourtant, je ne montre pas un seul signe de faiblesse. De temps en temps, j'écarte quelque peu mon col de mon cou, soupirant. Il fallait vraiment que je trouve un endroit ou me reposer, je tournais en rond dans ce maudit quartier à la recherche d'une auberge de jeunesse ou un endroit tranquille, en vain. Alors, j'avais trouvé une solution malveillante. Autours de moi je surveillais les petites maisons à la recherche d'une qui serait vide.

Après un court instant, j'entre dans une maison en bois banale qui n'était pas verrouillé. Derrière moi, je ferme silencieusement la porte avant de m'aventurer dans l'habitat et trouve rapidement la cuisine. Un papier peint floral à vomir d'ailleurs. Je saisis sur la table une sorte de petit bol qui doit être un verre pour ces gens et repère instantanément une bassine posée ou se trouvait de l'eau. De l'eau de pluie récoltée. Je plonge mon verre avant de boire très rapidement et passe un peu d'eau sur ma nuque pour me rafraîchir avant de me lever. Il y avait quelqu'un derrière moi, je le savais. Cette personne était la depuis que j'étais entré dans la pièce. Je me retourne lentement et découvre une jeune femme avec un air paniqué et armé d'un balais. Un instant court s'écoule avant qu'un sourire narquois se dessine sur mes lèvres puis un ricanement. Je m'avance et elle recule, complètement terrifiée. Derrière elle, un petit garçon qui n'a pas plus de dix ans. La femme se retrouve dos à un mur et je lève mon bras droit vers elle, ma longue lame touchait son cou et du sang goutte déjà. Finalement, je baisse mon bras et aussitôt, la mère et son enfant fuirent.

" En espérant qu'elle n'alerte personne. "

Puis, tout naturellement, je m'affale sur le canapé déchiré, les bras derrière la tête et ferme les yeux. Enfin un peu de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
(Ancien) Yasuo

avatar


Personnage
Rôle: Assassin
Titre: Disgracié
Devise: L'histoire d'une épée s'écrit avec du sang.
MessageSujet: Re: [Libre] Une présence indésirable.    Ven 17 Juil 2015, 01:16

Qui aurait pu croire que dans une cité si enrichissante, si sublime, si avancé, pouvait se cacher des endroits autant délaissé, répugnant, maculé. La face caché de Piltover ressemble partiellement à Noxus. Je doute qu'il y ai réellement d'autorité dans cette zone. Les familles vivants ici doivent très certainement être confronté à de nombreux cambriolage. Dans un élan de pitié, je jette une pièce à un homme faisant la manche. La chaleur présente dans ce secteur fait transpirer mon corps rapidement. Mon regard se perd à travers ce paysage déplaisant, que dis-je, déprimant. Ma main se pose contre le mur d'une maison. Je regarde celle-ci à travers l'une des fenêtre présente, mais rien, aucun signe de vie. Un canapé tâché d'encre noir, des paroi trouées ainsi qu'une photo pouvait se voir au travers de la vitre, mais rien de plus. Je décide de continuer mon chemin, avançant toujours plus dans cet endroit lugubre. Je frappe aux portes, espérant une réponse afin de pouvoir m'abreuver, il faut dire que la température doit très certainement atteindre un degré considérable. Mes gants en cuir glisse de ma main, tant mieux, j'aurai déjà un peu moins chaud. J'accroche mes mitaines à ma ceinture, continuant mon chemin.

Après plusieurs minutes à frapper aux portes, un femme accepte de m'ouvrir. Je dépose mon pied sur la dalle d'escalier, mais le sien vient rapidement le repousser brusquement. Je fixe son regard, il est emplit de peur. Sans dire un mot, je détourne les yeux, essayant de trouver un moyen de voir son habitat, mais rien n'y fait, la femme bouche tout les recoins à l'aide de ses bras et de son corps. Mes lèvres commencent à devenir sèche, ce n'est pas le moment d'engager la conversation avec elle. Je rabaisse mon chapeau, la saluant avant de continuer à avancer, encore et toujours, droit devant moi. Peut-être n'aurai-je pas du venir ici, seul les dieux peuvent le savoir, mais à ce moment précis, un mauvais pressentiment vint jusqu'à moi. Ce pressentiment annonce-t-il le début d'une mauvaise nouvelle ? Possible, puisqu'à ce moment précis, mes yeux réussissent à distinguer une femme et un enfant courir, que dis-je, se ruer en ma direction, pleurant et demandant de l'aide. De l'aide ? Pourquoi faire ? Sûrement un nouveau cambriolage ou une nouvelle agression. La police ne viendra pas ici, et ce n'est pas à moi d'aider la veuve et l'orphelin. Pourtant, pour je ne sais quel raison, quelque chose, quelqu'un me force à le faire. Les bruits de pas deviennent de plus en plus fort tandis que la chaleur devient de plus en plus pesante. Un mouvement, un frôlement, j'attrape le bras de la femme pendant sa course avant de la retenir, évitant ainsi sa chute. Je sèche ses larmes à l'aide de ma main droite, et toujours sans dire un mot, attend la déclaration que la femme allait me faire.

« Je vous en prie, aidez nous ! Un homme armé est entré dans notre maison et a tenter de me tuer ! Regarder cette marque ! » hurle la femme.

J'observe la blessure, rien de grave, l'homme n'a pas tenter de la tuer. Au contraire, il lui a laisser le choix de vie ou de mort. Si ils restaient, la maison aurait été leurs tombeaux. Je me relève, soupirant, laissant supposer à la femme que j'oubliai son désarroi. Elle reprend tout naturellement sa course effrénée tandis que moi, je prend le chemin inverse de celle-ci. Les traces de pas de cette femme ainsi que de son enfant s'arrête devant cette demeure peu chaleureuse. Je monte les dalles et entre, poussant lentement la porte. Je sens la présence d'une personne, mais peu importe, si je souhaite aider cette famille, il me faut un peu d'eau. Je m’enfonce dans l'appartement, entrant dans ce qui semble être la cuisine. Mon regard se porte directement vers une bassine d'eau. Je trempe ma main droite, récoltant l'eau à travers celle-ci et m'abreuve, silencieusement, afin de ne pas faire de bruit, même si l'homme présent sait probablement que je suis ici. Je sors de la pièce et entre dans une autre, le salon, si ma mémoire ne me fait pas défaut. Mes yeux observe la pièce, trouvant rapidement l'endroit où l’intrus devait être. Quoi que, je dis intrus, mais j'en suis également un, maintenant. Des pieds dépasse du canapé, soit dit en passant, déchiqueté de toute part. Je dépose mon corps sur une chaise en bois, à l'arrière du canapé, et regard le plafond. J'ouvre enfin mes lèvres et met fin au silence. « Tu sais, si tu avais soif, il n'y avait pas besoin de menacer cette famille. Tu aurai pu demander. » termine-je, attendant une possible réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Talon

avatar


Personnage
Rôle: Assassin
Titre: Lame des ténèbres
Devise: Vos os aiguiseront ma lame
MessageSujet: Re: [Libre] Une présence indésirable.    Ven 17 Juil 2015, 18:27

A vrai dire, je n'aime pas du tout cette maison. Le canapé me donne déjà mal au dos, ce n'est pas bien nettoyé et les photos sur le mur ou on y voyait une famille entière étaient niaise. Je me plains beaucoup, c'est vrai. Mais j'ai finis habitué à mes appartements à Noxus qui sont très luxueux. Je soupire, m'étirant avant de me mettre sur le coté, les yeux mi-clos et fixant le vide. Autrefois, pour ce genre de maison j'aurais tout donné, cet endroit aurait été un paradis pour moi, moi qui vivait dans de sales égouts. Je me souvenais encore de l'odeur immonde, le sol froid ou je dormais. Je me souvenais encore de la faim que j'éprouvais, la bouche qui salivait quand je voyais des enfants riches qui mangeaient leur pâtisseries avec leur parents en sortant des boulangeries.  Je secoue la tête, grinçant les dents. C'est du passé de toute façon, aujourd'hui je n'ai pas à me plaindre. M'asseyant, je retire lentement mes armes, les déposant au sol délicatement, près de moi. Ces armes sont bien la seule chose à quoi je tiens. Avec ma famille d'adoption, bien évidemment. Je retire aussi le haut de ma tenue de combat et mon écharpe qui me tiens bien trop chaud, restant dans un débardeur blanc dévoilant mes nombreuses cicatrices que je contemple un petit instant. Avec ces couches de vêtements, c'était bien normal que j'ai autant chaud. Et enfin, je m'attache les cheveux avant de me recoucher, fermant à nouveau les yeux et tentant de trouver le sommeil. De toute façon il ne devait y avoir personne de dangereux dans ces quartiers pour moi, je n'avais pas besoin de mes lames. Je sais très bien me battre sans.

Après un court instant de repos, j'ouvre un œil. Quelqu'un venait d'entrer dans la maison. Décidément, je n'aurais jamais la paix ou que j'aille. Je restais silencieux, tendant tout de même ma main vers une dague au sol, au cas ou. Je me concentre sur chaque mouvements, chaque bruits et ceux ci se faisaient rare. Ce n'était pas n'importe qui. Enfin, la personne s’assoie sur une chaise, juste derrière moi. Un silence qui me paraît lourd s'installe avant que celui-ci soit brisé par la parole de l'homme. Mes yeux se ferment alors, et un sourire moqueur apparaît sur mes lèvres. Je me relève lentement, restant assis et déposant mon bras sur le dossier du canapé. Je tourne lentement ma tête vers Yasuo, que j'avais reconnu rien qu'à sa voix.

" Tu crois vraiment que ces gens partageraient leur eau avec quiconque ? "

Un léger rire se dégage de mes lèvres tandis que je fixe le disgracié. Je ne l'avais jamais réellement vu en personne, face à face. Mes yeux l'analysent et malgré son arme, je me dis qu'il ne m'attaquera pas, sinon, il l'aurait déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Libre] Une présence indésirable.    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] Une présence indésirable.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit tutorial pour Gimp
» L'émigré haïtien actuel, un fardeau indésirable... pour les pays d'accueil.
» un invité indésirable
» FOSTER, INDÉSIRABLE #1
» Une soirée macabre [PV Reliseth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life of Legends - RP LoL :: RPG :: Faubourgs alentours-
Sauter vers: